La vente des viandes issues des animaux naturellement morts dénoncée à Sake

0
257

Goma, 26 février 2021 (ACP).- La vente des viandes issues des animaux naturellement morts est dénoncée à Sake au groupement Kamuronza dans le territoire de Masisi, une cité située à 27kms au Sud-ouest de la ville de Goma, a appris l’ACP jeudi d’un acteur de la société civile de cette partie de la province du Nord Kivu.

 Cet acteur des forces vives de ce coin, craint que, cette pratique puisse à la longue provoquer des maladies d’origine animale car, a-t-il souligné, l’origine réelle de la mort de ces animaux n’est pas connue.   Ce qui, selon lui, présente un danger imminent que les gens puissent finir par être atteints de ces maladies  et qu’il y ait une propagation très expansive parce qu’ils ne se soucient même pas de les présenter auprès des services vétérinaires pour déterminer si ces viandes sont propres ou impropres à la consommation.

 Pour un technicien vétérinaire interrogé à ce sujet à Sake, cette pratique de vente et consommation abusive des viandes issues des animaux morts naturellement a pris une tournure très inquiétante ces deux dernières semaines. Ce vétérinaire, a-t-il dit,  craint également que, cette situation qui se passe au vu et au su des responsables sanitaires ne puisse engendrer plusieurs maladies d’origine animale, vu que cela arrive
alors que le pays fait déjà face à la deuxième vague de Covid19 et l’apparition une fois de plus d’Ebola dans le territoire de Beni, toutes deux étant des maladies d’origine animale.

Plusieurs rapports ont déjà été fournis aux services de santé œuvrant dans la région mais sans issue favorable, a-t-il  révélé  tout en appelant les autorités compétentes surtout du niveau provincial, à s’investir urgemment pour arrêter cette pratique qui met en danger la vie des paisibles citoyens dans cette cité. ACP/Kayu/NiG/JFM