Plaidoyer pour la  sécurisation des écoles en RDC

0
87

Kinshasa, 26 février 2021 (ACP).- Les ONGs internationales, « Save the Children, War Child UK et  World Vision », qui défendent les  droits des enfants et œuvrent dans l’éducation, la protection et la santé ont plaidé jeudi à Kinshasa, auprès du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) pour  assurer le retour sécurisé de 27 millions d’enfants privés d’éducation, en marge de la réouverture des écoles le 22 février dernier.

Elles ont demandé au gouvernement d’accompagner la réouverture des écoles avec un appui psychosocial destiné à la fois aux enfants et aux enseignants, avant de les inviter à soutenir un paquet d’interventions d’urgence.  « Assurer la mise en place de dispositifs d’hygiène et d’assainissement au sein de chaque école en comptant sur la collaboration et l’accompagnement de l’ensemble des acteurs de l’éducation » ont-elles signifié. Ces structures ont martelé que la réouverture des écoles doit être guidée par une approche fondée  sur les risques afin de maximiser les avantages en matière de l’éducation et de la santé pour les élèves, les enseignants et la communauté.

Ces organismes internationaux ont salué l’initiative du gouvernement de la RDC qui a opérationnalisé l’enseignement gratuit pour le primaire sur l’enseignement du territoire national en vue de  renforcer le système éducatif qui était affaibli par plusieurs défis et dont la Covid-19  qui est venu exacerber la complexité.  Le constat fait par ces organisations internationales, est que depuis la première fermeture des écoles en RDC survenue le 15 mars 2020, l’éducation est devenue la victime collatérale silencieuse de la lutte contre la Covid-19. Les risques liés à la fermeture des écoles sont réels, elles ont perdu l’accès à l’environnement sain et engendré un difficile rattrapage des cours aux enfants mais surtout un risque de décrochage scolaire, des violences sexuelles, des mariages précoces et au travail forcé qui ont difficiles à se faire détecter dans la confidentialité des ménages.

Mise en place des classes de récupération

Ces organismes internationaux ont préconisé au gouvernement RDC, non seulement d’organiser les cours de récupération pour permettre aux enfants de rattraper le temps perdu durant la période de confinement mais également de mettre en place une campagne pour un retour  sécurisée à l’école en collaboration avec les autorités locales.

War Child UK a, par ailleurs sollicité  auprès des acteurs politiques d’identifier le nouveau pic épidémique en offrant des cours en alternance pour réduire la densité des écoles et d’organiser  une remise à niveau  des enseignants incluant des modules sur la prévention et la gestion de cas de Covid-19 dans les milieux scolaires.

ACP/Kayu/NiG/JFM