360 volontaires formés dans le cadre du projet « réponse à la pandémie de la Covid-19 en RDC, ville de Kinshasa »

0
164

Kinshasa, 27 février 2021 (ACP).- La Croix-Rouge RDC a formé 360 volontaires et 18 chefs d’équipes afin de sensibiliser à leur tour en porte à porte et dans les milieux publics, sur risques liés à la Covid-19 et à l’engagement communautaire, dans le cadre du projet réponse à la pandémie de la Covid-19 en RDC, province de Kinshasa, a fait savoir vendredi à Kinshasa, le Secrétaire général de cette organisation humanitaire, Jacques Katshitshi, au cours d’une conférence de presse axée sur l’avancement des activités de ce projet.

Selon le Dr Katshitshi, ce projet de 6 mois réalisé dans trois zones de santé de la ville de Kinshasa notamment Bandalungwa, Lingwala et Kasavubu, a débuté depuis le mois de novembre 2020, est financé par l’Union européenne dans le cadre des fonds à l’aide humanitaire.

Le but essentiel de ce projet est d’accroître la pratique des mesures barrières, de promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène à travers la promotion de lavage des mains, d’implanter des stations de lavage des mains dans les espaces publics, écoles et centres de santé.

Pour atteindre le but lui assigné, ce projet s’est proposé de travailler sur trois axes principaux, notamment le renforcement de la communication sur les risques de la Covid-19 et l’engagement communautaire, l’intensification des activités d’eaux, hygiène et assainissement ainsi que le renforcement des mesures de prévention et contrôle de l’infection dans les formations sanitaires.

Pendant 6 semaines, a-t-il indiqué, la Croix-Rouge a sensibilisé 330.703 personnes. Elle a visité 426 rues et 41.555 ménages. « L’essentiel de ce projet n’est pas seulement de faire la sensibilisation mais aussi d’écouter ce que dit la population de toutes ces activités qui sont menées contre la Covid-19 », a-t-il insisté.

Dans le cadre des activités en rapport avec l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans les écoles et les centres de santé, le projet a construit jusque là 38 stations de lavage des mains dans les formations sanitaires et dans une vingtaine d’écoles.

Au niveau de centre de santé, le projet a formé 125 personnes composées des médecins, des infirmiers et des laborantins. Ce projet est dans un processus continu de dotation en équipement de protection individuelle et autres matériels d’hygiène au niveau des centres de santé.

 La réouverture des écoles, une opportunité de renforcer la sensibilisation

« Nous profitons de la réouverture des écoles pour sensibiliser encore plus le corps professoral sur les actions et les messages clés qui devront perpétuer la lutte contre la pandémie » , a déclaré le Secrétaire général de la Croix-Rouge RDC, Jacques Katshitshi, avant de recommander aux élèves et aux enseignants de ne pas aller à l’école au cas où ils sont malades et aux responsables des écoles d’imposer le lavage régulier des mains et d’exiger le respect strict des mesures barrières.

Ce projet initialement prévu pour une durée de 6 mois consiste à croître la pratique des mesures barrières par la population mais c’est aussi de promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène en encourageant le lavage des mains et d’implémenter des stations de lavage des mains dans les espaces publics, les écoles et les centres de santé.

Ainsi que d’amener la communauté à bien gérer les ouvrages mis à leur disposition tout en promouvant la pratique des mesures de prévention et contrôle de l’infection en milieu hospitalier.

« Grâce à l’engagement des voyants volontaires, la Croix-Rouge RDC a pu renforcer la communication non seulement sur les risques de la Covid-19 et l’engagement communautaire dans toutes les trois zones concernées par ce projet, mais aussi d’implémenter les activités d’eau, d’hygiène et d’assainissement dans les formations sanitaires et dans quelques milieux publics à travers le renforcement des capacités des volontaires, la formation des membres de comité d’eaux au niveau des communes et la promotion des activités de prévention et contrôle de l’infection », a-t-il rassuré.

En sa qualité d’auxiliaire public, la Croix-Rouge RDC s’est toujours aligné du côté du gouvernement pour l’accompagner dans la lutte contre les maladies.

L’objectif général de ce projet est de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité dû à la Covid-19, tout en protégeant la sécurité, le bien-être, la dignité des personnes vulnérables dans les trois zones de santé concernées. ACP/CL/KJI