L’utilisation de l’eau de forage, avantageux pour la population en RDC

0
141

Kinshasa, 27 février 2021 (ACP).-  L’utilisation de l’eau de forage connait certains avantages pour la population en République démocratique du Congo (RDC) notamment, la réduction des cas des viols, la transmission des maladies telles que le VIH, les infections sexuellement transmissibles (IST), indique un document de l’Office national d’hydraulique rural (ONHR) du ministère du développement rural parvenu vendredi à l’ACP.

Selon la source, un forage bien fait, lutte contre les maladies hydriques à savoir, la diarrhée, le choléra, les amibes et autres maladies avant de signaler que la présence d’un forage tout près de la maison où proche évite beaucoup de choses à savoir, sur le plan horaire, réduit le temps, la distance, au lieu de faire 4 km pour aller puiser de l’eau mais avec le forage, ils sont réduits. Le forage crée également de l’emploi, c’est une activité génératrice des recettes et revenus.

A en croire la même source, l’accès à l’eau potable demeure un problème crucial en RDC, pour s’approvisionner, bon nombre des ménages fait recours à l’eau du fleuve, des sources, des pluies et des bonnes fontaines. À Kinshasa des nombreuses familles construisent des forages d’eau dans des parcelles pour recueillir les eaux de la Régideso. L’utilisation de l’eau de forage permet aussi de satisfaire un besoin vital.

Le recours à l’eau de forage effectivement dans l’esprit de la loi actuelle de 2015 relative à l’eau qui reconnais désormais aux personnes physiques ou morales la possibilité de produire et de distribuer de l’eau, et donc ceci fait que là où l’état intervenait seul, les personnes peuvent intervenir.

Les inconvénients de la distribution ou la consommation d’une mauvaise qualité d’eau

Les inconvénients de la distribution ou la consommation d’une mauvaise qualité d’eau peut causer les maladies hydriques qui peuvent entraîner la mort. Lorsqu’on fait un forage et que on n’a pas atteint la nappe phréatique soit la rivière souterraine, l’eau qu’on a au dessus peut être polluée d’où il faut atteindre la surface, au risque d’attraper les maladies qui peuvent entraîner la mort.  ACP/CL/KJI