Moïse Katumbi choisit Patrice Motsepe comme son candidat à la présidence de la CAF

0
917

Kinshasa, 28 févr. 2021 (ACP).- Moïse Katumbi Chapwe, homme d’affaires congolais et président du TP Mazembe de Lubumbashi, a choisi le Sud-Africain Patrice Motsepe comme son candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF).

Le Congolais, qui séjournait à Khartoum, au Soudan, à l’occasion du match de la 2ème journée du groupe B de la 25ème Ligue des champions entre Al Hilal Omdurman (Soudan) et Mazembe, son équipe, a rallié directement l’Afrique du Sud juste après la rencontre (0-0), mercredi 24 février 2021 pour aller suivre personnellement la présentation du programme du candidat sud-africain.

Patrice Motsepe a présenté son programme en 10 points pour la présidence de la CAF, le 25 février 2021 à Sandton. Le milliardaire sud-africain a assuré qu’il ne veut pas déplacer le siège de la CAF du Caire, qu’il ne se présente pas contre le Maroc. Il s’est amusé d’être étiqueté candidat de la FIFA (Fédération internationale de football association) pour un scrutin prévu le 12 mars.

Le patron du club Mamelodi Sundowns, prochain adversaire du TP Mazembe de la RD Congo, lors des 3ème et 4ème journée de la C1, a par ailleurs affiché sa préférence pour une CAN organisée tous les 2 ans pour des considérations financières.

Celui qui a fait fortune dans le secteur minier est venu présenter un programme en dix points, sans grande surprise. Il a relevé la nécessité d’attirer les investissements du secteur privé dans le foot africain, en présence notamment de l’homme d’affaires congolais Moïse Katumbi, venu le soutenir. «Lorsque vous avez une fille que vous aimez, parlez-lui gentiment, impressionnez-la, persuadez-la et vous réussirez. Je pense que la CAN devrait rester tous les 2 ans», a-t-il fait savoir, avant d’évoquer l’aspect financier, qui le pousse à privilégier, pour le moment, une CAN organisée tous les 2 ans au lieu de 4 ans, même si ce point précis ne figure pas dans son programme : «Nous devons restructurer la Coupe d’Afrique des nations dans les deux années qui viennent. Il y a eu des discussions pour savoir si elle devrait se dérouler tous les 4 ans ou tous les 2 ans. Personnellement, au départ, je pense qu’elle devrait rester tous les 2 ans. Nous avons besoin de l’argent des compétitions de la CAF !», a-t-il tranché.

Le candidat Patrice Motsepe a affirmé avoir été plutôt frileux lorsqu’on est venu le chercher pour tenter de succéder au Malgache Ahmad, à la tête de la CAF. Mais le voilà décidé à réformer l’institution au pas de charge afin que le football africain devienne «le meilleur du monde», a-t-il déclaré selon les propos rapportés par RFI.FR.

Outre le Congolais Moïse Katumbi, les présidents des fédérations d’Afrique du Sud, du Mozambique, du Nigeria… et le président du Conseil des associations de football d’Afrique australe (Cosafa), le Zimbabwéen Philip Chiyangwa, se sont affichés dans cette conférence de presse. ACP/