Plaidoyer pour la mise sur pied d’un Fonds promotionnel des jeunes

0
110
Vue de l’hôtel du gouvernement dans la commune de la Gombe à Kinshasa, le 15/05/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Kinshasa, 28 février 2021 (ACP).- Le Conseil national de la jeunesse (CNJ) a, dans le cadre des consultations initiées par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde pour la formation du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation, plaidé samedi à l’hôtel du gouvernement, dans la commune de Gombe, pour la mise sur pied d’un Fonds promotionnel des jeunes afin de donner à ces derniers un élan énorme pour les différents échanges économiques.

Le président de cette structure, Moussa Massudi Seydy qui s’exprimait au sortir de la rencontre, a révélé que les échanges avec le premier ministre ont été centrés sur l’entrepreneuriat des jeunes. «Nous avons échangé avec le premier ministre sur les questions liées à la jeunesse. Nous lui avons demandé de mettre sur pied  un fonds de promotion des jeunes qui donnera un élan énorme pour les différents échanges économiques entre les jeunes et une soutenance de manière quotidienne au niveau de la Primature sur la jeunesse congolaise », a-t-il déclaré.

Quant à la formation du gouvernement, le CNJ a demandé au chef du gouvernement de nommer un ministre de la jeunesse issu du milieu associatif avant d’insister sur la représentation effective des jeunes dans le prochain gouvernement.

« La représentativité des jeunes doit être d’une manière complète, nous avons des jeunes de tout bord qui sont très qualifiés, surtout dans le secteur de la jeunesse parce que c’est le secteur que nous connaissons le mieux. Nous pensons que le prochain ministre de la jeunesse doit certainement sortir de ces rangs-là, des associations des jeunes qui ont déjà œuvré dans le passé« , a ajouté le président du CNJ.

Pour rappel, le CNJ a été reçu par le premier ministre Sama Lukonde après notamment le Conseil des professeurs d’universités au Congo (CPUC), le Syndicat national des Magistrats du Congo (SYNAMAC), le Syndicat des Enseignants du Congo et le Syndicat des Enseignants des Écoles Catholiques (SYNECAT). ACP/CL/May