Pour la sécurisation des jeunes vendeurs ambulants d’eau pure

0
108

Kinshasa, 28 février 2021 (ACP).- M. Michel Omoki Ndjudi, propriétaire d’une petite unité de production d’eau potable, a plaidé auprès des autorités municipales, lors d’un entretien samedi avec l’ACP dans  la commune de Ngiri-Ngiri, en faveur de la sécurisation des jeunes  entreprenant dans le secteur de la commercialisation d’eau propre à la consommation humaine en vue de leur autonomisation.

M. Omoki a déploré l’incompatibilité entre la volonté des gouvernants de se battre pour trouver à tout prix des emplois aux jeunes dans le but de les mettre à l’abri des antivaleurs et des tracasseries policières dont sont victimes  les débrouillards dans le domaine vital de la vente d’ eau.

Il a, pour illustration, relevé la bastonnade dont la clientèle, majoritairement jeune des usines  de production  d’eau en bouteilles et en sachets, basées   au niveau de la 10ème et 15ème rues au quartier industriel dans la commune de Limete, fait souvent l’objet de la part des unités de la police et du service municipal de  l’environnement.

L’entrepreneur a, en outre, saisi cette occasion pour proposer la création  dans la ville de Kinshasa, d’une structure chargée de ramassage des sachets et bouteilles en plastique à déverser dans  des entreprises de recyclage qui s’en serviront pour la fabrique des objets utilitaires. ACP/CL/May