7ème jour des consultations : 14 délégations des organisations politiques et sociales reçues à l’immeuble du gouvernement

0
356

Kinshasa, 1er mars 2021 (ACP).- Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a reçu, lundi, à l’immeuble du gouvernement, 14 délégations des organisations politiques et sociales, dans le cadre des consultations en vue de la formation du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

Au 7ème jour des audiences entamées lundi  22 février 2021, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a reçu tour à tour, les délégués de la  Dynamique des Députés nationaux pour la solidarité nationale (DDSN) ; du groupe de 26 (G26) ; des artistes et comédiens ; de l’ULD,UFERI,UDCO (Mj2R),Congo positif et génération 4 (G4) ;  du Conseil national de l’Ordre des avocats ; du G13, des Forces politiques Alliées de l’UDPS (FPAU) ; du Comité Olympique et Mouvements ; de l’UNPC ; de l’Alliance nationale des Autorités traditionnelles du Congo (ANTC) ; de Bundu dia Mayala ; de Vision 2023 ; du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes et des personnalités de l’USN.

Le gouvernement de l’Union sacrée de la Nation que va piloter Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge fait suite à la rupture de la coalition FCC-CACH qui liait le Président honoraire Joseph Kabila à Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

L’Union sacrée de la Nation  regroupe en son sein plusieurs forces politiques dont celles qui étaient membres du FCC de l’ancien Président Kabila.

La DDSN salue l’ouverture du Premier ministre Sama Lukonde

La délégation de la Dynamique des Députés nationaux pour la solidarité nationale (DDSN) a salué l’ouverture du  Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, à l’issue des échanges qu’elle a eus avec lui, lundi, dans le cadre des consultations pour la formations de son gouvernement.

« Le Chef du Gouvernement est très courtois et ouvert. Il veut travailler avec les élus. Nous, en tant que députés, avons le mandat du peuple qui nous a envoyé à l’Assemblée nationale le représenter. Nous avons échangé dans un cadre très fraternel », a déclaré le député national Serge Khonde, chef de la délégation.

Ce dernier a indiqué, à cet effet,  qu’ils sont venus apporter leur contribution au programme du prochain gouvernement.

Le G26  appelle à la nomination des ministres qui n’ont pas d’antécédents judiciaires

Le Groupe 26 conduit par l’ancien vice-ministre de l’intérieur, Basile Olongo, a appelé à la nomination des ministres qui n’ont pas d’antécédents judiciaires au cours des échanges qu’il a eus, lundi, avec le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde,  à l’immeuble du gouvernement, dans le cadre des consultations pour la formation de son gouvernement.

« Le profil des prochains ministres, ce sont des ministres qui ont un casier judiciaire vierge ; pas des gens qui ont des antécédents judiciaires. Deuxièmement, des gens qui sont capables de pouvoir apporter un plus, des gens déterminés qui ont de la considération envers le Président de la République, des gens qui vont se surpasser pour que les Congolais soient à l’aise », a soutenu Basile Olongo.

Il a également  fait savoir à la presse que le G26 a informé Sama Lukonde qu’il a droit à deux postes au sein du gouvernement qui sera mis sur pied incessamment.

« Nous avons écouté le Premier Ministre Sama Lukonde qui nous a parlé des critères que les candidats ministrables devraient réunir ; il nous a parlé de la grille de répartition, de la taille du gouvernement ; il nous a parlé également du programme du gouvernement. À notre tour, nous avons saisi cette occasion pour clarifier que le groupe G26 qui est là, c’est un groupe composé des députés qui ont adhéré à l’Union sacrée à titre individuel, étant donné que nous sommes au nombre de 16 députés nationaux. Donc, nous avons droit à deux sièges au sein du gouvernement en respectant la grille de répartition. Nous avons déposé les noms de trois candidats par postes ministériels, les deux postes qui doivent revenir au G26 », a-t-il dit

Basile Olongo a également indiqué que le G26 a aussi parlé  avec le Premier ministre du  programme du gouvernement. À ce sujet, cette structure a mis un accent particulier sur la mobilisation des recettes pour la réalisation du programme gouvernemental.

« Il y a un accent particulier que nous avons mis en ce qui concerne la mobilisation des recettes. Sans argent, on ne pourra rien faire et nous avons promis de soutenir le Premier ministre, de travailler pour l’intérêt du Congo et de redonner l’espoir aux Congolais et nous le ferons« , a renchéri le coordonnateur du G26. ACP/