Le Sénat va contribuer à la consolidation d’un Etat de droit en RDC, selon Modeste Bahati

0
142

Kinshasa, 1er mars 2021(ACP).- Le  sénateur Modeste Bahati Lukwebo, candidat unique au poste de président du Sénat,  a exprimé, lundi, dans son discours de campagne, sa volonté d’amener la chambre haute du Parlement à contribuer à la consolidation d’un Etat de droit au service de tous les habitants de la RDC.

Pour Bahati Lukwebo, élu du Sud-Kivu, l’objectif de sa candidature est celui de la recherche des voies et moyens en vue de la transformation sociale de la RDC pour contribuer à l’amélioration de la bonne gouvernance.

Il compte améliorer les relations entre la chambre Haute du Parlement avec les autres institutions de la République et contribuer également à la transformation des mentalités ainsi qu’au développement intégral des Congolais pendant son  mandat à la tête de ladite.

Tout sénateur initiateur d’un instrument de contrôle parlementaire, a-t-il dit, devra faire usage de tous les mécanismes légaux à sa disposition, à savoir, la question orale ou écrite, la commission d’enquête, l’interpellation pour s’informer sur l’action de l’exécutif. «J’appuierai également toute initiative visant à sanctionner l’action du pouvoir exécutif à la suite d’un contrôle parlementaire tout en veillant à l’application effective des recommandations issues de ces contrôles», a-t-il souligné.

S’agissant de la diplomatie parlementaire, le sénateur Modeste Bahati a promis d’assurer une grande visibilité du Sénat à l’Union inter parlementaire et à l’organisation internationale des Parlements des Etats souverains.

Après avoir salué l’action et le travail réalisé par le bureau dirigé par Alexis Thambwe Mwamba, le Pr Modeste Bahati Lukwebo, a souligné la volonté de voir se concrétiser le  changement voulu par le peuple congolais lors des élections de décembre 2018.

Son mandat, a-t-il précisé, s’articulera notamment sur la transparence dans la gestion du Sénat, la prise en charge des sénateurs et de leurs conjoints, l’amélioration des conditions de vie et de travail au Sénat, la production qualitative et quantitative des lois, le contrôle parlementaire systématique, le respect des droits des sénateurs et la bonne diplomatie parlementaire. «L’heure a sonné pour le Sénat d’apporter des réponses idoines aux aspirations de notre peuple », a dit Bahati Lukwebo.

L’intervention de candidat Modeste Bahati a clôturé lundi, au Palais du peuple, l’audition des messages de campagne électorale pour le bureau définitif du Sénat, après la déchéance dernièrement de l’ancien bureau à la suite des pétitions adressées contre six membres par les sénateurs.

Le président du bureau d’âge du Sénat, Me Léon Mamboleo a  remercié les différents candidats aux différents postes du bureau définitif pour leur comportement durant les deux séances plénières consacrées à l’audition des messages.

L’élection du bureau définitif est prévue mardi 02 mars 2021 au Palais du peuple.

Auparavant, un seul candidat s’était présenté au poste de rapporteur, il s’agit de Michel Kanyimbu Shindani, trois au poste de 2ème vice-président : José Endundo Bononge, Valentin Gerengbo et le pasteur Sanguma Te Mosai.   ACP/Kayu/FMB