L’importance du test d’hépatites virales avant le mariage au cœur d’une conférence à Kinshasa

0
215

Kinshasa, 1er mars 2021 (ACP). – La Fondation « Aurore », en collaboration avec le département des grands jeunes, couples, fiancés, et jeunes mariés du Centre missionnaire Philadelphie (CMP) a organisé dimanche dans cette Eglise une conférence sur la sensibilisation et le dépistage gratuit des hépatites virales sous le thème « Le bilan prénuptial : l’importance du test d’hépatites virales avant le mariage ».

Selon le Dr Pitshou Kengibe, médecin gastro-entérologue aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK), les examens prénuptiaux sont l’ensemble des examens de laboratoire qui précèdent l’union du mariage. Ils visent à préparer le futur couple à gérer certaines situations ou à arrêter la relation s’il le faut.

Ces examens ont pour objectifs de prévenir les maladies contagieuses pour les conjoints et leurs descendants, de prévenir la survenue des maladies héréditaires ou congénitales handicapantes dans la progéniture, a-t-il dit. Il a précisé qu’il existe plusieurs examens prénuptiaux, notamment le groupe sanguin et rhésus, l’électrophorèse d’hémoglobine, le test d’hépatites B et C, la sérologie syphilis, la toxoplasmose et la rubéole ainsi que la sérologie VIH.

Le Dr Kengibe a indiqué que l’hépatite B est une maladie virale sexuellement  transmissible, avec un important risque de contamination dans le couple. Ce virus peut évoluer en hépatite chronique, pouvant s’aggraver en cirrhose et cancer du foie, mais la vaccination reste un moyen préventif efficace.

La transmission de l’hépatite C est exceptionnelle. Elle peut également évoluer en cirrhose et cancer du foie et son traitement est codifié (pendant 3 mois) avec un risque moindre pour le couple, mais il n’a pas de vaccin disponible.

A en croire le Dr Kengibe, les hépatites virales se transmettent par le rapport sexuel non protégé, la transfusion du sang non testée, la pratique du piercing et le tatouage avec des matériels non stérilisés.

De son coté, le président de la Fondation « Aurore », le Dr Patrick Ngoma a souligné que le choix sur les hépatites virales cadre parmi les objectifs de cette Association sans but lucratif qui lutte contre la survenue des pathologies et cancers du tube digestif dont  le cancer du foie est l’une des complications des hépatites virales.

Les activités de la Fondation « Aurore » sont axées sur l’information, la sensibilisation, la prévention, le dépistage, la prise en charge et la recherche scientifique. Elle a besoin des moyens non seulement pour étendre ses activités, mais aussi pour soutenir les malades touchés par des pathologies du tube digestif n’ayant pas de moyens d’accéder aux soins de santé appropriés.

La Fondation « Aurore » organise tous les vendredis à son siège situé dans la commune de Lemba le dépistage gratuit des hépatites virales B et C, rappelle t-on. ACP/Kayu