Plaidoyer pour la nomination d’un ministre de la Culture possédant des « vecteurs culturels »

0
132

Kinshasa, 1er mars 2021 (ACP).-Les musiciens ont plaidé pour la nomination au poste de ministre de la Culture, une personne dotée des « vecteurs  culturels », a déclaré le porte-parole de la  délégation des musiciens, Jossart N’yoka Longo,  à l’issue d’une entrevue qu’il a eue  avec le Premier ministre  Jean-Michel Sama Lukonde, dans le cadre des consultations politiques en vue de la formation de son gouvernement.

«  Nous souhaitons avoir à la tête de notre ministère, un ministre qui a le vecteur culturel. Tout le temps, nous constatons que c’est par contact politique qu’on nomme le ministre de la Culture et des Arts. Au niveau de l’Union Africaine, le mandat du Président de l’UA est axé sur la culture, l’art et le patrimoine. Sans notre apport, il n’aura pas la tâche facile.  Pour l’accompagner dans ces lourdes responsabilités au niveau de l’Afrique, qu’on nomme des conseillers culturels dans les différentes représentations de la RDC à travers les pays  africains », a proposé Nyoka Longo.

A en croire ce dernier, avec le mandat actuel du Chef de l’Etat congolais à la tête de l’Union Africaine, c’est le moment de créer un lobbying culturel, politique voire économique au niveau international. Une véritable opportunité à capitaliser par la RDC.

Pour Jossart Nyoka Longo, cette invitation du Premier ministre Sama Lukonde est une marque de considération envers les musiciens.

«  Nous l’avons remercié de cet honneur qui nous a été fait comme je l’ai dit dernièrement lors des consultations avec le Chef de l’État. On se sentait, à chaque fois, depuis plusieurs années (…) comme des laissés pour compte. Mais, cette fois-ci, je crois que c’est une grâce que nous soyons pris en considération », a-t-il confié à la presse.

De leur côté, les comédiens ont loué les échanges, avant d’indiquer qu’ils  réservent la primeur du contenu de leur cahier des charges au Premier ministre pour la formation du gouvernement.ACP/