Clôture des consultations pour la formation du Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation

0
309

Kinshasa, 02 mars 2021 (ACP).– Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a clôturé lundi à l’Hôtel du Gouvernement, les consultations qu’il a entamées depuis le 22 Février dernier en vue de la formation du Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

 Plusieurs groupes socioprofessionnels et politiques ont été à cet effet consultés afin de recueillir leurs avis sur le profil de personnes devant animer les différents postes au sein du gouvernement qu’il entend former incessamment ainsi que les défis qu’il doit relever.

Parmi les toute dernières familles politiques à être consultées figure l’Union pour le développement du Congo (UDECO), les Forces politiques alliés de l’UDPS (FPAU) et l’Union Sacrée pour la Nation.

Sama Lukonde appelé à placer la promotion de la jeunesse au centre de ses préoccupations

La délégation de l’Union pour le développement du Congo (UDECO) a conseillé le Premier ministre Sama Lukonde de faire de la promotion et la formation de la jeunesse congolaise une des priorités de son mandat à la tête de l’exécutif national.

Le porte-parole de cette délégation, Max Mayaka a indiqué, au sortir de leur entretien avec le Premier ministre, que son parti politique a résumé ses recommandations au chef du Gouvernement autour de trois points, à savoir la transformation digitale, la promotion de la jeunesse et l’entrepreneuriat.

«Nous avons retenu le sens d’ouverture du chef du Gouvernement. Il a accepté nos contributions qui se résument en trois points. La transformation digitale, la promotion de la jeunesse pour lutter contre le chômage et de l’entrepreneuriat pour l’autonomisation », a déclaré Max Mayaka.

A en croire Max Mayaka, la primeur des orientations reçues du Premier ministre est réservé à l’autorité hiérarchique du parti.

Ce qui leur permettra d’enrichir leurs contributions qui seront transmises au Bureau du Premier ministre dans les prochaines 48 heures.

Il y a lieu de rappeler que l’UDECO fait parti du regroupement politique « Républicains indépendants et alliés » (RIA) que dirige Léon Kengo Wa Dondo.

Les Forces politiques alliés de l’UDPS proposent leur expertise au Premier ministre Sama Lukonde

 Les Forces politiques alliés de l’UDPS (FPAU), avec à sa tête Laurent Batumona, ont proposé de mettre à contribution leur expertise pour la réussite du mandat du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

« Nous avons dit au Premier ministre qu’aux FPAU, nous disposons des matières grises d’éminentes personnalités. D’ailleurs, nous lui avions rappelé que nous avons combattu ensemble au sein du Rassemblement. Lui et moi, nous gérions ensemble les finances du Rassemblement à l’époque d’Étienne Tshisekedi. Nous avons continué avec Félix Tshisekedi dans le cadre des Forces politiques alliées de l’UDPS qui est un regroupement officiellement, connu avec une charte avec toute la documentation du ministère de l’Intérieur. Et nous disons que son choix peut porter sur nous. C’est nous qu’il connait mieux parce que nous avons travaillé ensemble », a déclaré Laurent Batumona à la presse au sortir des entretiens.

Comme tous les autres groupes invités à ces consultations, les FPAU devaient donner sa contribution au programme du Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation qui est en gestation.

Pour ce regroupement politique, les défis qui attendent le Gouvernement sont entre autres l’éducation, la santé, le bien-être de la population, la sécurité et la paix dans la partie Est et au Katanga.

Les alliés de l’UDPS ont recommandé au Formateur du Gouvernement de recourir notamment à la jeunesse et aux personnes vivant avec handicap.

L’Union Sacrée pour la Nation soutient la réduction des effectifs des membres du Gouvernement 

La délégation de la plateforme politique dénommée « Union Sacrée pour la Nation » s’est réjouit de certains points communs constatés entre leurs préoccupations et les défis du gouvernement Sama Lukonde, notamment en ce qui concerne la réduction des effectifs des membres du Gouvernement.

« Nos échanges ont été fructueux et portent certains points communs avec les défis du gouvernement Jean Michel Sama Lukonde, notamment en ce qui concerne la réduction sensible des effectifs des membres du gouvernement en prenant en compte l’intérêt supérieur de la nation, car plus le nombre est limité, moins la prise en charge de tout ces membres du gouvernement va coûter au budget de l’Etat », a affirmé le porte-parole de la délégation, Pierre Pay Pay Siagasike, à l’issu   de leurs échanges avec le formateur du Gouvernement.

Pour ce regroupement politique, les membres  de l’équipe gouvernementale que va diriger Sama Lukonde doivent répondre à un critérium basé sur la compétence, l’honnêteté et avoir un casier judiciaire vierge afin de bien servir la nation avec exemplarité.

Congo positif plaide pour la création d’au moins 50.000 emplois par ministère

 Le regroupement politique « Congo Positif » a eu un échange prolifique avec le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde sur plusieurs défis à relever par son gouvernement, dont la création d’emplois et la promotion de la culture et des arts, a indiqué le porte-parole de la délégation de cette plateforme, Dieudonné Nkishi s’adressant aux médias.

« Nous avons remis au Premier ministre notre mémorandum qui contient cinq points essentiels. Entant que parti politique anti-chômage, nous avons demandé au Premier ministre d’assigner à chaque ministère des targets de créer au moins cinquante mille emplois par trimestre et par ministère », a dit Dieudonné Nkishi.

Congo Positif a proposé aussi au Premier ministre de promouvoir la culture et les arts en élevant le ministre sectoriel au rang de ministre d’Etat voire de vice-Premier ministre.

Pour Congo Positif, cette proposition est motivée par le fait que le pays préside l’Union Africaine et que le thème annuel de la présidence tournante de cette organisation est « Arts, culture et patrimoine: un levier pour construire l’Afrique que nous voulons ».

« Nous devons donc donner plus des ressorts au ministère de la Culture qui est l’accompagnateur naturel du président de la République dans ses missions au niveau de l’Union africaine », a-t-il argué.

Selon Dieudonné Nkishi, le Premier ministre s’est montré réceptif. « Il s’est levé pour recevoir notre proposition. Ce qui est une considération énorme », s’est-il réjouit.  ACP/FNG/Cfm/GGK