La capacité de la femme rurale de transformer des produits agricoles reconnue par l’ONG «Mobokoli»

0
195

Kinshasa, 03 mars 2021 (ACP).- La femme rurale congolaise a franchi un grand pas en matière de transformation et de conservation de ses produits grâce aux formations apprises auprès des différents partenaires au développement de la  RDC, a affirmé   la présidente de l’ONG «Mobokoli» dans la commune de Makala, Rosalie Lukawu, au cours d’une réunion des femmes rurales de cette municipalité en prélude à la Journée internationale de la femme(JIF) célébrée le 8 mars de chaque année.

 Selon Mme Lukawu, la femme rurale   doit se former davantage pour   faire face aux problèmes de la surproduction alimentaire liée notamment à la conservation et à l’amélioration des produits à consommer plus tard. «Cette  femme a une grande valeur par rapport au travail de champs qu’elle fait, afin de nourrir la population en générale et sa famille en particulier»,a-t-elle dit avant de la considérer comme nourricière, malgré  sa vulnérabilité et toutes les difficultés qu’elle rencontre pour accéder à sa propre .

 Cette actrice sociale a, par ailleurs, émis  le vœu de voir les activités de la JIF /2021 se consacrer sur le sort de la femme rurale  en vue de la réhabiliter dans ses droits.   ACP/