L’UA appelle ses Etats membres à garantir des élections sûres pendant la pandémie de COVID-19

0
154

Kinshasa, 03 mars 2021 (ACP).-  Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a appelé ses Etats membres du bloc qui organisent des élections pendant la période du COVID-19 à garantir des conditions sûres conformément aux directives de l’UA sur les élections dans le contexte de pandémie de nouveau coronavirus, a annoncé une source d’informations de cette organisation panafricaine reçue mercredi à Kinshasa.

Cette source citant un communiqué de l’UA publié mardi, indique que le Conseil s’est penché sur cette question lors des dernières réunions  qui se sont tenues en Afrique pendant la période de juillet à décembre 2020 et sur celles qui se tiendront au cours du premier trimestre 2021.

Des pays comme le Burkina Faso, la République centrafricaine, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Niger, la Tanzanie et l’Ouganda ont organisé des élections au cours de la période de juillet à décembre 2020, tandis que le Congo-Brazzaville  et la Somalie n’ont pas encore organisé leurs élections, qui devraient avoir lieu au cours du premier trimestre 2021.

Le Conseil a réaffirmé l’importance cruciale pour les Etats membres de l’UA qui décident de procéder à l’organisation d’élections d’assurer la sûreté et la sécurité de la population contre la pandémie. Selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies, le nombre de cas confirmés de COVID-19 sur le continent a atteint 3.905.936 mardi midi.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA a exhorté les Etats membres à créer des conditions propices susceptibles d’encourager davantage de femmes, de jeunes et de personnes handicapées à participer activement à la vie publique et aux processus politiques, en particulier les élections, notamment en garantissant strictement des systèmes de quotas et en réduisant les frais d’enregistrement des candidatures aux élections conformément aux différents instruments et cadres africains.

Le Conseil a également demandé aux médias, imprimés et électroniques, de toujours contribuer positivement à la promotion de l’intégrité et de la crédibilité des élections et au maintien de la paix et de la stabilité dans les Etats membres, entre autres en éduquant et en informant de manière factuelle le public, ainsi qu’en s’abstenant de tout rapport provocateur.

Il a par ailleurs appelé tous les Etats membres de l’UA qui ne l’ont pas encore fait à envisager de signer, ratifier et adapter localement la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance. ACP/Kayu/KJI