L’Unicef exige la réouverture des écoles dans le monde

0
445

Kinshasa, 03 mars 2021 (ACP).- UNICEF exige la réouverture des écoles dans le monde à l’issue du dévoilement mardi au siège de l’ONU à New York  d’une maquette  de salle de classe de la pandémie composée de 168 pupitres vides, représentant chacun 1 million d’enfants vivant dans les pays dont les écoles sont fermées depuis près d’une année en raison des confinements dus à la COVID-19, ont rapporté mercredi les médias internationaux.

Les données de l’organisation onusienne ont été effectuées entre le 11 mars 2020, date de référence pour la fermeture intégrale des écoles dans le monde et février 2021. En outre, environ 214 millions d’enfants de par le monde soit 1 sur 7 ont manqué plus des trois-quarts de leur scolarité en présentiel, selon le responsable à l’UNICEF Robert Jenkins. «Ce que nous avons appris de ces fermetures prolongées d’écoles, c’est l’impact sur les enfants vulnérables et marginalisés. C’est pourquoi nous demandons à tous les gouvernements d’ouvrir les écoles dès maintenant. Les écoles devraient ouvrir en priorité dans le processus de réouverture, et prendre toutes les mesures nécessaires pour le faire en toute sécurité, et fournir un soutien aux enfants», indique l’UNICEF.

Ces fermetures prolongées, dénonce l’UNICEF, ne sont pas sans conséquence. Les plus vulnérables et ceux qui ne peuvent accéder à l’enseignement à distance risquent davantage de ne jamais reprendre le chemin de l’école, et de subir un mariage forcé ou de devoir travailler.

Nous avons vu lors de précédentes pandémies comme Ebola en Afrique de l’Ouest, les fermetures prolongées d’écoles ont augmenté de manière significative, le taux de grossesses d’adolescentes et des violences sexuelles.

14 pays ont gardé leurs écoles en grande partie fermées et deux tiers de ces pays sont situés en Amérique latine et dans les Caraïbes, il ressort que c’est le Panama qui a fermé ses écoles le plus longtemps. Viennent ensuite El Salvador, le Bangladesh et la Bolivie.

D’après les dernières données de l’UNESCO, plus de 888 millions d’enfants dans le monde continuent de voir leur scolarité perturbée à cause de la fermeture intégrale ou partielle de leur école. Le continent africain fait partie des bons élèves de l’est à l’ouest en passant par le centre. Seulement 5% des établissements sont restés fermés en Afrique du Nord. ACP/Kayu/KJI