Papy Kimoto signe son retour au sein de Renaissance du Congo

0
449

Kinshasa, 03 mars. 2021 (ACP).- L’entraîneur Papy Kimoto Okitankoyi a signé son retour à la tête du staff technique du FC Renaissance du Congo de Kinshasa, en remplacement de l’entraîneur Camille Bolombo, a-t-on appris mardi auprès de l’équipe des « Bana Fibo ».

A son passage dans cette équipe de 2018 à 2019, Papy Kimoto avait laissé une très bonne impression en faisant de bons résultats. En pleine apogée avec le team vert-blanc-orange, Papy Kimoto était alors sollicité par plusieurs équipes, avait finalement posé ses valises chez Saint Eloi Lupopo de Lubumbashi en septembre 2019. Il jouera son premier match contre la JS Groupe Bazano du chef-lieu du Haut-Katanga, le 2 octobre 2019 au stade Frédéric Kibasa Maliba, match soldé par une défaite (0-1).

C’était un très mauvais départ pour le nouvel entraîneur, qui aligna d’autre mauvais résultats avec Lupopo, soit des matches nuls soit des défaites jusqu’au moment il fut vomis par les supporteurs et les dirigeants de Lupopo, après 5 mois de prestation à la tête des Cheminots.  Sur 15 matches disputés, l’ancien Léopard des années 90 avait fait 8 nuls, 5 défaites et 2 victoires.  Sa plus grosse bévue été le 0-2 encaissé à domicile face à l’AS Simba de Kolwezi.

Acculé dans tous les sens par les Lumpas en colère, Kimoto Okitankoyi va finalement démissionner au mois de février 2020, peu avant le déclenchement de la pandémie de la maladie à coronavirus, en déclarant : « J’ai tout essayé, mais ça n’a pas tenu. Les résultats qu’on attendait de moi ne sont pas venus et, dans la vie, il faut laisser passer les choses. J’ai décidé de démissionner. Il n’y a pas eu des résultats, j’assume mes responsabilités en tant qu’entraineur principal de l’équipe… », avait-il regretté amèrement en bon sportif.

Dans les coulisses, son départ brusque du FC Renaissance du Congo pour Lupopo n’était pas bien digéré par les « Renais », qui avaient encore besoin de lui. ACP/Kayu/KJI