Haut-Lomami : 31 cas de viols des mineures accompagnés en 2020 à Kamina par l’ONG  FAR

0
85

Lubumbashi, 04 Mars 2021 (ACP).- LONG Femmes d’Action pour le Réveil, (FAR) a  accompagné  en 2020,  31 cas de viols des mineurs, dont 7  avec grossesses, à Kamina chef-lieu de la province du Haut-Lomami, a revelé mardi au cours d’un entretien avec l’ACP, sa présidente, Jeannette Kabwika Mitonga.

  16 filles mères ont aussi  terminé leur formation en coupe et couture au centre de formation FAR, a indiqué  Mme Jeannette Kabwika Mitonga qui  s’est dit également fière de la sensibilisation et de la vulgarisation de la loi sur les violences sexuelles à la base militaire de Kamina auprès de 100 officiers et de 2000 hommes de troupes.

Cette activité, affirme-elle, a conduit à la dénonciation de plusieurs cas de viols, à l’accompagnement juridique et judiciaire de victimes des violences sexuelles, et à la formation de 3 membres de FAR comme assistants sociaux par les fonds des Nations Unies pour l’Enfance, UNICEF en partenariat avec la division provinciale du genre, femme, famille et enfant.

Un autre  succès de FAR est la réinsertion socio-économique et l’autonomisation de 32 filles mères victimes de violences sexuelles le 04 décembre 2016, l’identification et le référencement des orphelins et enfant vulnérables aux services sociaux de base.  A cela s’ajoute l’alphabétisation de 50 femmes et leur formation en transformation des produits locaux de consommation.

Par ailleurs, Mme jeannette Kabwika Mitonga a  déploré le  manque des kits pour assurer la réinsertion et l’autonomisation des femmes victimes des violences sexuelles dans le Haut-Lomami, suite au manque des moyens financiers. Ces  difficultés  financières sont énormes et ne permettent pas à cette structure de jouer pleinement son rôle.  D’où  cet appel lancé par Mme Jeannette Kabwika Mitonga  aux partenaires et personnes de bonne volonté pour appuyer FAR dans ses activités en faveur de la femme.  ACP/Fng/awa