Lancement du processus d’élaboration de la deuxième stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS-2)

0
250

Kinshasa, 04 mars 2021 (ACP).- La vice-Première ministre, ministre du Plan, Elysée Munembwe Tamukumwe, a procédé jeudi à Kinshasa, au lancement des travaux  de l’atelier  sur «le processus d’élaboration de la deuxième stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS-2)», en vue d’en fixer les modalités devant permettre sa gestion et sa conduite en République démocratique du Congo (RDC).

Elysée Munembwe, a souligné que la SNDS1 a fait son temps, les nouveaux défis et enjeux se sont présentés au système statistique national, en actualisant et procédant d’abord à son évaluation. Elle a fait savoir que l’Institut national de la statistique(INS), avec une fois de plus l’appui financier de la BAD, se lance dans ce processus d’actualisation.

«La SNDS étant une œuvre nationale, le souhait est de voir ce processus ouvert à toutes les composantes de ce système statistique national en impliquant les principaux partenaires technique et financiers», a-t-elle indiqué.

Elle a fait savoir qu’avec la nouvelle vision prônée par le Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, les statistiques seront toujours  au premier plan et constituent une boussole pour la prise des décisions idoines dans les domaines de la vie nationale.

Pour s’assurer d’un aboutissement heureux de ce processus, Elysée Munembwe a fait sienne la recommandation  de PARIS-21 qui demande aux donateurs d’appuyer les pays en développement dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur Stratégie nationale de développement de la statistique(SNDS), car, la solidité d’un système statistique national est une contribution nécessaire, non seulement pour la formulation des politiques de développement et de réduction de la pauvreté, mais aussi, aux donateurs pour le suivi et l’évaluation de leurs propres programmes.

Elle a ainsi invité les participants à l’atelier à ne ménager aucun effort pour appuyer le gouvernement de la République dans sa démarche de se doter d’une nouvelle SNDS, mais aussi et surtout à apporter leur contribution, le moment venu, au financement des activités de celle-ci. Ainsi, l’équipe qui va piloter son élaboration qu’il soit plus réaliste et tienne compte des contraintes du système statistique national.

La vice-Première ministre, ministre du plan, Elysée Munembwe Tamukumwe, a rappelé l’importance des statistiques dans le développement de la RDC, et encore moins l’état actuel de Système statistique Congolais. Consciente de cette importance et des difficultés actuelles du  système statistique national de mettre à la disposition des divers utilisateurs des statistiques pertinentes, complètes et à jour, l’institut national de la statistique, a-t-elle indiqué, avait dès 2010, lancé les travaux de l’élaboration de la stratégie national de développement de la statistique(SNDS), avec l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD). Ces travaux ont abouti en 2012, à la validation par le gouvernement de cette importante stratégie pour la période 2012-2017.

Très ambitieux, le coût global de cette stratégie s’était situé autour de 700 (sept cent millions) USD, a-t-elle conclu. ACP/Fng/Awa