Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi échange avec la nouvelle cheffe de la MONUSCO sur l’insécurité dans l’Est du pays

0
339

Kinshasa, 04 mars 2021 (ACP). – Le Chef de l’Etat  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo  a échangé  jeudi, au Palais de la Nation avec la nouvelle Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Mme Bintou Keita, sur l’insécurité dans la partie Est du pays.

S’exprimant pour la première fois devant la presse présidentielle de la RDC,  la nouvelle cheffe de la MONUSCO a indiqué avoir remercié le Président  de la République pour l’accueil lui réservé, avant de préciser que leur échange a tourné autour de l’insécurité dans la partie Est du pays.

A ce sujet, Mme Bintou Keita a précisé que son mandat  s’inscrit  dans un partenariat  solide qui corrobore avec la vision de Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en ce qui concerne les priorités, notamment celles de combattre les forces négatives dans  l’Est de la RDC.

« Nous allons faire  en sorte  qu’on puisse renforcer les institutions et travailler à la stabilisation du pays », a affirmé Mme Bintou Keita, indiquant qu’une autre rencontre est prévue avec le Président de la République le mois prochain pour prendre la décision concernant la transition de la Monusco.

Nommée à ce poste le 14 janvier dernier, la Guinéenne Bintou est arrivée mardi à Kinshasa, pour prendre ses fonctions à la tête de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), en remplacement de l’Algérienne Leila Zerrougui.

Mme  Keita a occupé plusieurs postes au sein du système des Nations unies pendant plus de 30 ans particulièrement dans les domaines de la paix, la sécurité, le développement, l’humanitaire et les droits de l’homme.

Elle a successivement été sous-secrétaire générale pour l’Afrique au sein du Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix  et du Département des opérations de paix depuis janvier 2019 et sous-secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix de novembre 2017 à décembre 2018. De 2015 à 2017, elle a été Représentante spéciale conjointe adjointe auprès de l’Opération hybride Union africaine-Nations unies au Darfour.

Elle a précédemment dirigé, de février à novembre 2015, les efforts déployés par les Nations unies pour combattre la maladie à virus Ebola en tant que responsable de la gestion de la crise de l’Ebola pour la Sierra Leone.

De 2007 à 2010, elle a, par ailleurs, travaillé en tant que représentante exécutive adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations unies au Burundi. Elle a également occupé plusieurs postes de responsabilité et de direction au sein du Fonds des Nations unies pour l’enfance au Tchad, en République du Congo, à Madagascar, à Cabo Verde, au Rwanda, au Burundi et au Siège.

Bintou Keita a rejoint les Nations unies en 1989. Elle est détentrice d’un master en économie sociale de l’Université Paris II, en France, et d’un diplôme d’études supérieures en administration et gestion des affaires de l’Université de Paris IX, en France. Elle va  prendre ses fonctions au début du mois de février.

Mme Bintou Keita occupait, depuis 2019, le poste de Sous-secrétaire générale pour l’Afrique au sein du Département des affaires politiques et de consolidation de la paix (DPPA).ACP/Kayu/GGK