Les femmes du Kwilu appelées à s’auto-prendre en charge pour lutter contre les inégalités du genre

0
98

Bandundu, 04 Mars 2021 (ACP).- Les femmes du Kwilu ont été appelées à s’auto-prendre en charge pour lutter contre les inégalités du genre et intégrer cette approche  dans tous les programmes, les projets et les politiques de développement, en vue de la promotion et l’égalité de sexe ainsi que l’autonomisation de la femme, relève la fiche technique du ministère provincial du Genre, Famille et Enfant ( GEFAE)/ Kwilu, en prévision de la célébration de la journée internationale de la femme (JIF/2021) dont une copie est parvenue jeudi à l’ACP.

Selon le document, le contexte et justification de cette journée, sous les thèmes international et national respectivement  » Leadership Féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19″ et « Leadership Féminin : Excellence Société égalitaire et numérique à l’ère de la Covid-19 », vise l’éveil de conscience pour la promotion de la femme et consiste à fournir des informations sur l’évaluation des femmes dans les 12 domaines de Beijing à l’horizon 2030 et le respect des gestes barrières contre cette pandémie.

Ladite journée dédiée à la femme dans le monde, sert d’occasion pour attirer l’attention de tous sur le rôle que joue cette et la jeune fille dans la société, essentiellement dans le contexte de la lutte contre la pauvreté et la Covid-19, indique-t-on.

Cette fiche technique qui prévoit l’organisation des activités de vulgarisation et de sensibilisation sur des instruments juridiques couvrant les femmes aux niveaux international, régional et national, vise à atteindre les femmes leaders des différentes structures féminines et les jeunes filles dans des écoles de la place pour les informer de leurs rôles et droits afin qu’elles s’imprègnent et répercutent les informations dans leurs bases respectives en observant les gestes barrières à la Covid-19, précise-t-on.

Outre le contexte et justification de la JIF/2021, le chronogramme des activités du mois de la femme réaménagé, se présente comme suit: les émissions radios-télévisées, le lancement officiel : conférence et débat sur les avancées de la femme et le respect des mesures barrières contre la Covid-19, le point de presse, la sensibilisation et conférence sur les thèmes de l’année, le lancement de la vente des produits agricoles, la sensibilisation sur les droits de la femme et parité, la vulgarisation sur le protocole de Maputo, le mariage des couples policiers et le culte œcuménique, souligne-t-on.

Préparatifs de la journée internationale de la femme au Sankuru

La Journée internationale de la femme (JIF) se prépare dans un comité de cinq membres dirigé par la présidente du bureau du genre et famille, Mado Otenga qui compte à son sein 32 sous-groupes dont à la tête, une représentante qui entre en contact avec le comité territorial de Lodja.

Chaque groupe s’organise à sa façon avec des contributions volontaires et vont se réunir le jour «J» en réservant un pourcentage indiqué par la hiérarchie pour la réception des invités.

La direction territoriale a proposé plusieurs activités notamment le théâtre, un défilé et une conférence animée par une femme du comité directeur, a indiqué Mme Otenga, sa présidente, malgré ses plaintes de ne pas être soutenue par l’un des fils du terroir, car les moyens financiers sont  limités  a-t- elle conclut.

Les femmes d’Uvira s’organisent pour lancer le mois de la femme à Luvungi 

Les femmes du territoire d’Uvira s’organisent pour lancer le mois de la femme à partir de la cité de Luvungi a expliqué  la cheffe de service du Genre, famille et enfant du territoire d’Uvira, Marie Mitila Ponga.

Mme Mitila a fait remarquer que ce mois de mars connaitra la participation des femmes du village dans le territoire d’Uvira à travers d’une réunion de sensibilisation des femmes leaders et des associations à partir de Luvungi pour témoigner leur unité.

Elle a aussi ajouté qu’une fois les activités lancées à Luvungi, il sera question d’appeler celles de la ville d’Uvira d’organiser une marche pacifique contre le gouvernement congolais demandant la restauration de la paix dans les moyens et hauts plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga où les femmes sont victimes de plusieurs atrocités dues à la guerre dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Selon la cheffe du Genre, l’évènement étant caractérisé par le contexte difficile de la pandémie de la Covid-19, chaque femme invitée à la manifestation est priée de porter son masque pour respecter les mesures barrières contre cette pandémie.

Une session de formation programmée pour les jeunes filles sur le leadership et l’entreprenariat

Le Conseil provincial de la Jeunesse (CPJ) du Kasaï- central organisera dans les tous prochains jours une session de formation des jeunes filles sur « le leadership et l’entreprenariat » dans le cadre des activités marquant le mois dédié à la femme, a indiqué le président de cette structure, Peter Bakandowa Tshitumbu.

Il s’est félicité de l’appui avancé des partenaires à cette initiative en plus de l’intensification des actions du plaidoyer menées pour l’effectivité de la participation citoyenne de la jeune fille au Kasaï Central.

M. Bakandowa s’est engagé pour l’aboutissement de ce projet de rendre les jeunes filles autonomes. ACP/Fng/Awa