Le Parc des Virunga annonce une augmentation de la population des gorilles de montagne à 4,5% par an depuis 2015

0
133

Kinshasa, 05 mars 2021 (ACP).- Le Parc national des Virunga a annoncé que le nombre de la population des gorilles de montagne a crû de 4,5% par an depuis 2015. Ces chiffres ont été avancés à l’occasion du 4ème Forum de Virunga Alliance organisé à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, rapporte un communiqué de cette structure zoologique.

Actuellement, elle est estimée à plus 350 individus sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo contre 80 dans les années 1980. Le Parc national des Virunga comptait 160 gorilles habitués fin 2020. La même année, 18 nouvelles naissances et cinq décès ont été comptés parmi les gorilles habitués.

Le programme Alliance Virunga regroupe les différents acteurs de la société civile, du secteur privé et de l’administration publique qui se réunissent périodiquement pour discuter et réfléchir sur les avancées, les difficultés rencontrées et faire des recommandations pour aboutir aux objectifs.

Il vise à contribuer dans l’amélioration du bien-être et la lutte contre la pauvreté par la création de l’emploi stable, la création d’opportunités économiques sous les piliers suivants : Énergie, Agriculture durable et Tourisme.

Le nombre d’hippopotames se reconstitue lentement dans le Parc des Virunga

Le nombre d’individus d’hippopotames du Parc national des Virunga se reconstitue lentement depuis les années 1970. Selon le Parc national des Virunga, elle se stabilise à environ 1500 individus. Entre les années 1970 et mi-2000, elle est passée de 30.000 individus à moins de 1000.

La population d’hippopotames a été victime de braconnage au sein du Parc national des Virunga vers les années 2006. Ces massacres massifs ont été organisés par des groupes armés locaux, selon l’UNESCO. Pour ce, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilité au Congo (MONUSCO) et les forces régulières de la République démocratique du Congo avaient organisé des patrouilles mixtes au sein du Parc afin de sauver cette espèce. ACP/Kayu/NiG/JFM