Spéciale JIF : bravoure incontestée de la femme du Kasaï Central

0
90

Kananga, 05 mars  2021 (ACP).- La disponibilité agissante de la femme lui permet de tenir, au fil des jours, l’économie des ménages au Kasaï Central.

Cet atout sans nulle doute visible à l’œil nu fait d’elle la personne sur qui repose la charge et le poids de nourrir, vêtir, faire soigner et étudier en veillant, en un mot, à la suivie du foyer par la magie de ses « mille bras ».

Son travail ardu au champ, au marché, le long des routes, dans les carrières de sable et de pierre constitue pour plus d’une personne dans la communauté une garantie pour la vie.

Le calvaire

A la fois victime et cible privilégiée, la femme de cette contrée a payé un lourd tribut du phénomène Kamuina Nsapu des années 2016-2018 en raison de flot des violences sexuelles, des tueries et autres atrocités subies. La rupture de l’équilibre de nombreux foyers, la séparation des couples, l’abandon des enfants ont accentué le tableau sombre de son calvaire.

Le poids des us est contournées des milieux a déculpe sa marginalisation par la société, les structures de défense et promotion de la femme et leurs partenaires, loin de tout attentisme, se sont surpassés pour croire en la capacité des victimes de se relever et de prendre leurs destins en main. Les vertus d’amour et de compassion ont été mises à contribution pour aider ces personnes vulnérables à retrouver au Kasaï Central les sentiments d’appartenance à une société solidaire et soucieuse du bienêtre de l’autre.

Ces structures ont multiplié des actions de réinsertion socioéconomique des femmes et des jeunes filles en vue d’assurer la promotion de la culture de la paix étant donné que « tout bouge quand la femme s’engage ».

D’entre toutes les solutions, l’accroissement de la capacité productive de la femme dans cette province et son niveau de revenu par la promotion des activités génératrices des revenues parait  l’une de mieux adaptée. ACP/Kayu/NiG/JFM