Ituri : lancement de patrouilles conjointes RDC/Ouganda sur le lac Albert

0
742

Bunia, 06 mars 2021(ACP).-Les patrouilles conjointes République Démocratique du Congo/Ouganda sur le lac Albert seront lancées solennellement dans la localité de Kasenyi située à 53km de la ville de Bunia en territoire d’Irumu pour endiguer les activités de pêches illicites et de contrebandes.

Bien avant dans son mot lors de la signature vendredi de l’accord de la mise en œuvre de ces patrouilles entre ces  deux pays voisins dans la localité sous examen, le ministre provincial de l’Ituri, Me Guershom Dramani Pilo a, au nom de la délégation de la RDC, estimé que ces patrouilles mixtes pourraient contribuer d’une part à la restauration de l’image du lac gangrenée par les pratiques prohibées de pêche et de l’autre à l’augmentation de la production en qualité et en quantité de poissons.

Il a indiqué que ces patrouilles vont booster la production de manière efficiente et efficace de poissons en chute libre sur ce lac depuis plusieurs années au bénéfice de la population riveraine de ces deux États.

Pour sa part le premier secrétaire au ministère des affaires étrangères de l’Ouganda et chef de la délégation Robert Mugimba, a déclaré que ces patrouilles mixtes sur les eaux du lac Albert au delà de la problématique de pêches illicites elles vont s’occuper aussi de questions relatives aux trafics d’armes et les activités nuisibles de pirates sur le lac dans l’objectif ultime de stabiliser la sécurité sur les eaux dudit lac.

« Nous demandons encore une fois de plus à la population de ne plus se donner aux pratiques illégales, à de trafics qui vont mettre leur vie en mal ou susceptibles de déranger la sécurité de la population Ougandaise et Congolaise sur les eaux du lac Albert. Nous vous demandons de communiquer aux pêcheurs et à toute la population qui a l’habitude d’aller sur les eaux du lac de ne plus pratiquer tout ce qui est activé qui va à l’encontre de la loi et de textes réglementaires de ces deux États la patrouille va s’occuper d’eux » a-t-il lancé.

Ce diplomate Ougandais a rappelé que dans le but de protéger les ressources halieutiques partagées conjointement par les États dans les lacs Albert et Édouard, une équipe technique des experts s’était réunie en vue de mettre en place le plan opérationnel standard pour voir comment bien mettre en œuvre de mécanismes d’une bonne gestion de ces ressources.

La présente réunion régionale est consécutive à l’accord bilatérale sur la gestion durable de ressources halieutiques et aquaculture des lac Édouard et Albert signé entre ces deux pays voisins le 20 Octobre 2018 à Kampala capitale de la République de l’Ouganda dans le cadre du projet LEAF II qui bénéficie de l’appui de la Banque Africaine de développement (BAD), renseigne-t-on. ACP/CL/KJI