Le leadership féminin doit être capitalisé, selon Dr Fanny Meta

0
157

Lubumbashi, 07 mars 2021 (ACP).- Dr Fanny Meta, présidente du regroupement des femmes vétérinaires du Haut-Katanga, a, au cours d’une interview accordée samedi à l’ACP, déclaré que le leadership féminin doit être capitalisé pour le bien-être social.

Elle a relevé que l’apport de la femme dans la lutte contre la COVID-19 s’avère important à travers des sensibilisations sur le respect des gestes barrières.

Elle a souligné que la femme vétérinaire, qui lutte contre les zoonoses, est là pour sensibiliser la population à se protéger contre la propagation de cette pandémie. Elle a invité la population du Haut- Katanga à ne pas lâcher dans l’observance des mesures recommandées et à s’approprier les actions du gouvernement provincial afin de limiter la chaîne de propagation de la COVID-19.

Quelques difficultés rencontrées

La présidente du regroupement des femmes vétérinaires du Haut-Katanga, a évoqué quelques difficultés rencontrées telles que la léthargie des membres, l’appui insuffisant des autorités politico-administratives.

Elle a, à cet effet, rappelé la nécessité de cotisations des membres, l’appui de partenaires et du gouvernement provincial pour permettre à la corporation de bien mener les sensibilisations. Elle a fait savoir que le regroupement des femmes vétérinaires du Haut-Katanga, tiendra des conférences à l’université de Lubumbashi sur le profil de la femme vétérinaire et les différents champs d’action de la femme vétérinaire.

Le regroupement des femmes vétérinaires du Haut-Katanga est une branche du CPOMV qui existe depuis 5 ans.

Il a pour mission d’assurer la promotion de la profession vétérinaire et de la femme vétérinaire à travers les sensibilisations, les campagnes de lutte contre la rage, la vulgarisation des droits des animaux, des conférences. ACP/CL/May