Le ministre des Affaires humanitaires et de la Solidarité nationale a fait ses preuves, selon M. Alain Pamphile Mbaka

0
236

Kinshasa 07 mars 2021 (ACP).- La gestion aussi bien des fonds que d’autres biens mis à la disposition du ministre des Affaires humanitaires et de la Solidarité nationale tout au long de son mandat pour assister les victimes des calamités et autres catastrophes naturelles, l’a été à bon escient et transparente, a indiqué dimanche  à l’Acp M. Alain Pamphile Mbaka, Directeur de cabinet de Stève Mbikayi.

Selon ce dernier, toute assistance considérée comme mission dans le cadre de ce ministère, était chaque fois sanctionnée par un rapport de mission transmis à qui de droit et particulièrement à sa hiérarchie. « C’est le cas de la Caravane humanitaire qui a concerné les provinces du Maniema, Sud Kivu, Tanganyika et le Nord Kivu, pour ne citer que celles-ci », a-t-il rapporté, avant de mettre quiconque à défi pour prouver le contraire.

Parlant de l’assistance des sinistrés de l’inondation d’Uvira dans le Sud-Kivu, laquelle selon lui fait l’objet de beaucoup de spéculations politiciennes, M. Mbaka a fait savoir qu’après la réunion préalable qui a fait l’état des lieux de la situation sur terrain, et après avoir procédé à l’identification des axes d’intervention prioritaires et élaboré le plan opérationnel, l’argent a été remis au Maire d’Uvira, encore en vie, a-t-il souligné, contre un acte de reconnaissance,  pour la mise en œuvre, c’est à dire la remise de l’assistance aux sinistrés. Cette réunion, a-t-il précisé, s’est tenue avec les autorités provinciales, en l’occurrence le Gouverneur et son équipe ainsi que la Mairie d’Uvira.

C’est aussi le cas de tant d’autres Caravanes humanitaires à travers le pays dirigées par l’autorité morale du Parti Travailliste (PT), a-t-il poursuivi,   lesquelles n’ont fait l’objet d’aucune interpellation de la part de sa hiérarchie puisque dépourvue de toute opacité.

Le Dircab oriente ceux qu’ils taxent de détracteurs de Stève Mbikayi d’entre en contact avec le service de leur cabinet ministériel pour savourer les preuves d’une gestion saine de la chose publique.

Mbaka a profité de l’occasion pour mettre en garde ceux des politiciens manipulateurs des pseudos mouvements citoyens et acteurs de la Société civile pour nuire au dynamisme politique de Stève Mbikayi et dont le poids politique dérange. ACP/