Mme Grace Osako de l’ACP et Josué Mbungu ont convolé en justes noces 

0
96

Kinshasa, 7 mars 2021 (ACP).- Mme Grace Osako Ntambwe, journaliste de l’Agence congolaise de presse (ACP) et M. Josué Mbungu, agent à l’Hôtel de Ville de Kinshasa, ont convolé, vendredi, en justes noces, après une double cérémonie consacrée à la bénédiction nuptiale à l’Eglise «CHYPRE», dans la commune de Lemba, et une soirée dansante, dans la commune de Barumbu en présence des membres des familles, amis et connaissances ainsi que des collègues de service.

Les mariés ont, à travers toutes les cérémonies  (traditionnelle, civile, et religieuse) manifesté leur volonté de s’unir pour fonder une famille une, stable et vivant dans la crainte de Dieu.

Dans la salle « Agora », dans la commune de Barumbu, où était organisée la soirée dansante, le couple a fait son entrée traditionnelle en esquissant des pas de danse sous un tonnerre d’applaudissements.

Sourire sur leurs visages rayonnants, Grace Osako Ntambwe et Josué Mbungu ont été littéralement mitraillés par des chasseurs d’images, dans une salle où les différentes étapes de la cérémonie étaient parfaitement orchestrées. Boissons et vins ont coulé à flot alors qu’un copieux repas était servi aux invités qui ont mangé à leur faim, sans oublier le gâteau de mariage  que l’on pouvait déguster à volonté.

Présent lors de la soirée dansante, le directeur de la rédaction centrale de l’ACP,  Mathieu Yoha n’a pas manqué d’exprimer sa joie de voir l’une de ses jeunes consœurs sceller  son avenir par les liens sacrés  de mariage.

Il a saisi l’occasion de saluer le nouveau leadership incarné par le  directeur général de l’ACP Lambert Kaboyi qui se traduit dans les faits par la montée en puissance de l’ACP à travers un site couvrant au jour le jour toute l’actualité nationale et régulièrement mis à jour et un bulletin physique en quadrichromie qui fait la fierté de la presse congolaise. Sur le plan social, ce nouveau leadership a permis  à de nombreux jeunes journalistes de l’ACP, hommes et femmes, de se stabiliser dans la vie par des une dizaine de mariages enregistrés depuis deux ans.

A son tour,  le président de la délégation syndicale de l’ACP,  Séraphin Ntikala a souhaité un heureux mariage aux nouveaux mariés qui viennent d’honorer non seulement leurs familles biologiques mais également leurs familles professionnelles respectives. ACP/