Pour la sensibilisation accrue des filles vulnérables des périphéries à l’autonomisation durant le mois de la femme

0
185

Kinshasa, 07 mars 2021(ACP).- La préfète de l’institut du 30 juin basé au quartier Dima dans la commune de Kinshasa, Ngunza Kintandi  a plaidé samedi auprès des responsables des ministères national et provinciaux du Genre, famille et enfant, pour l’organisation pendant le mois de mars dédié à la femme de plusieurs séances de sensibilisation à l’autonomisation à l’intention des filles vulnérables vivant dans des milieux périphériques du pays.

Mme Kintandi a indiqué que l’environnement dispose d’assez d’atouts nécessaires, notamment, l’économie extractive  et la vente de divers produits fabriqués sur base de l’apprentissage des technologies appropriées, affirmant que les deux orientations proposées ne prennent pas assez du temps de formation et peuvent permettre à la catégorie des bénéficiaires susmentionnées de  devenir opérationnelles dans leurs coins respectifs. Ce faisant,  l’espoir  d’atteindre la finalité de leur auto prise en charge est permis en un laps de temps, a-t-elle signalé.

La mise en œuvre de ce  schéma mettra ainsi les filles   des quartiers périphériques des grandes villes à l’abri des grossesses non désirées, des mariages précoces,  de la prostitution et des maladies sexuellement transmissibles. ACP/CL/May