Appel aux femmes de la presse imprimée à  croire que les plumes peuvent toujours  informer

0
257

inshasa, 08 mars 2021 (ACP).- La présidente de l’Association Congolaise des Femmes journalistes de la Presse écrite (ACOFEPE), Grâce Ngike Kangundu a exhorté lundi lors de la Journée internationale de la femme (JIF/2021)  toutes les femmes de la presse imprimée et électronique, à ne pas perdre espoir, mais plutôt à continuer à croire que les plumes peuvent toujours informer, former et divertir.

Mme Ngike a demandé aux chevalières de la plume congolaise de  continuer  à produire des informations vraies et objectives, car il n’y a d’informations crédibles que celles vérifiées… Même en cette période de l’une des plus grandes pandémies de l’Histoire. Elle a rappelé les thèmes choisis pour cette célébration au niveau international est : « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19 », et à celui national le : « Leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la COVID-19 ».

Mme Ngike a, à cet effet souligné avec courage et dignité, Nous avons su faire face à l’imprévisible, à l’inédit, à l’adversité, l’apparition de la COVID-19 dans le monde ne nous a pas empêchées de travailler comme de véritables héroïnes dans un milieu professionnel caractérisé par un machisme inconscient3.

La présidente de l’ACOFEPE a expliqué que cette pandémie a fait face au monde que la peur de la COVID-19 n’avait pas droit de citer, une fois les mesures d’hygiène officielles strictement respectées, même pendant le confinement, nous avons su donner le meilleur de nous-même, en prenant le risque de collecter, traiter et publier les informations. ACP/Kayu/NiG