Hausse du prix de cossettes de manioc à Kinshasa

0
447

Kinshasa, 08 mars 2021 (ACP).- Les  de cossettes de manioc en provenance des provinces de Kwilu, du Kwango et du Kongo central, ont connu une hausse de prix au cours de la période allant du 4 février au 4 mars 2021, passant de 100.000 (cent mille) FC le sac, à 130.000 (cent trente mille) FC, soit une augmentation de 30.000 (trente mille) FC de surplus, a constaté l’ACP au cours d’une mini-enquête réalisée au cours de la période sous examen.

L’enquête révèle que d’autres produits de premiers nécessités tels que le sac de riz de 50 Kg en provenance de l’Asie, spécialement de la Chine et de la Thaïlande, le sac de haricots de 100 Kg en provenance de la ville de Goma dans la province du Nord-Kivu, le sac du sucre de 50 Kg ainsi que le sac de charbon de braise en provenance de plateau de Bateke, ont également connu une hausse de prix au cours de la même période sous examen.  Ces produits se sont négociés respectivement à 85.000 (quatre-vingt-cinq mille) FC contre 83.500 (quatre trois mille cinq cents) FC ; 210 (deux cent dix) USD contre 190 (cent quatre-vingt-dix) USD ; 96.000 (quatre-vingt-seize mille) FC contre 92.000 (quatre-vingt-douze mille) FC ;  33.000 (trente-trois mille) FC contre 30.000 (trente mille) FC. Cependant certains produits de premières nécessités tels que les sacs de farine de semoule de 25 kg, de maïs graine connaissent une baisse de prix sur le marché en se négociant durant la période sous examen à 34.000 (trente-quatre mille) contre 34.600 (trente-quatre mille six cents) FC et 90.000 (quatre-vingt mille) FC contre 105.000 (cent cinq mille) FC.

Par ailleurs d’autres produits de grande consommation tels que les cartons de poissons salés, de chinchards de 30 kg 20+, de poulets poids 13,  ont connu également une hausse de prix sur le marché. Ils se négocient respectivement à 107.000 (cent sept mille) FC contre 103.000 (cent trois mille) FC, soit une hausse de 4.000 (quatre mille) FC ; 150.000 (cent cinquante mille) FC contre 145.000 (cent quarante-cinq mille) FC ; 75.000 (soixante-quinze mille) FC contre 72.000 (soixante-douze mille) FC ;  97.000 (quatre-vingt-dix-sept mille) FC contre 93.000 (quatre-vingt-treize mille) FC. Par contre, les sacs de farine de froment de 25 kg et de sel iodé de 20 kg, ont gardé les mêmes prix  et se sont vendus respectivement à 33.00 (trente-trois mille) FC et 13.000 (treize mille) FC.

Légère hausse de prix des produits divers

Certains produits divers notamment les cartons de boites de conserve de marque « RIO », de lait de marque « belle hollandaise » de 400 grammes, de boites de conserves de marque « Africa Queen » et celui de « Bill bœuf » de 24 pièces, les cartons d’ampoules de 100 pièces de 75 w, de carton des tomates ainsi que le  paquet des « Pampers » de 48 Pièces ont connu également une légère hausse au cours de la période précitée.

Ces produits se sont négociés à 102.000 (cent deux mille) FC contre 101.700 (cent un mille sept cents) FC ; 154.200 (cent cinquante-quatre mille deux cents) FC contre 153.900 (cent cinquante-trois mille neuf cents) FC ; 27.000 (vingt-sept mille) FC contre 26.600 (vingt-six mille six cents) FC ; 45.000 (quarante-cinq mille) FC contre 44.400 (quarante-quatre mille quatre cents) FC ; 50.000 (cinquante mille) FC contre 48.500 (quarante-huit mille cinq cents) FC ; 35.200 (trente-cinq mille deux cents) FC contre 34.700 (trente-quatre mille sept cents) FC ainsi que 40.000 (quarante mille) FC contre 35.300 (trente-cinq mille trois cents) FC.

Selon certains commerçants approchés sur ces lieux de négoce  expliquent que la hausse de prix de ces différents produits est due à la multiplicité des taxes auxquelles sont confrontés les commerçants. ACP/ Kayu/NiG