Le Haut-commissariat pour les réfugiés commémore la  journée du 8 mars sous une couleur positive

0
135

Kinshasa, 08 mars 2021 (ACP).- Le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) dit commémorer la journée internationale de la femme du 8 mars, journée sous une couleur positive dans un communiqué de cette structure parvenu lundi à l’ACP publié à l’occasion de la célébration de cette journée dédiée à la femme.

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés a indiqué que le but de cette organisation vise à promouvoir l’égalité des droits pour tous et  met en avant des initiatives congolaises qui sont dirigées par des femmes. Le monde célèbre ce lundi 8 mars, la journée internationale de la femme. Le thème retenu pour 2021 est : « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19 », a indiqué la source.

Des zones touchées par le conflit exposent les femmes et les filles à des abus de leurs droits particuliers récurrents. Dans les trois provinces de l’Est de la RDC, le HCR soutient multiples organisations qui défendent le droit de la femme ».

Dans le rang de ces organisations figure l’ONG Solidarité des Associations Féminines pour les Droits de la Femme et de l’Enfant (SAFDF), implantée dans le Nord-Kivu, précisément à Beni et Butembo. Le HCR donne des formations et des bourses scolaires par l’intermédiaire de SAFDF et les autres organisations locales dont ont bénéficié 237 jeunes filles adolescentes déplacées afin de permettre leur intégration. Une des bénéficiaires, explique le HCR dans son communiqué, rêve maintenant de devenir médecin afin de pouvoir sauver des vies et prendre soin de sa mère et de sa sœur.

L’accompagnement du HCR en faveur de SAFDF fait suite à un plaidoyer de cette ONG, expliquant que « les familles donnent souvent la priorité à l’éducation des garçons, alors que les filles sont souvent censées travailler dans les champs, aller chercher de l’eau, chercher du bois de chauffage et aider à la cuisine pour la famille, ce qui réduit leurs chances de réussir professionnellement et les exposent à la violence ».

Le HCR se réjouit de ses formations au profit des femmes

« Grâce aux formations, les femmes sont à mesure de prendre les actions visant la restauration et la reconnaissance de leurs droits dans leurs communautés ».

Et d’ajouter : « A Katale dans le territoire de Masisi, grâce aux plaidoyers du Forum de Femme, la police a recruté en son sein des officiers de police féminins qui encouragent des femmes affectées par des violations d’approcher les forces de l’ordre ».

Outre SAFDF, le HCR dit soutenir aussi la Fondation AVSI et l’ONG AIDPROFEN, et à travers elles, 28 structures locales ont bénéficié des formations permettant de renforcer le leadership féminin dans les trois provinces de l’est de la RDC. Ces régions sont, d’après l’Agence des Nations Unies, le théâtre de mouvements forcés de civils sur fond de violences et d’abus et violations des droits humains et particulièrement de la femme et de la jeune fille. En RDC, la journée internationale de la femme, édition  2021, est célébré sous le thème : « le leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la COVID-19 »ACP/ Kayu/NiG