Soutien du Président Félix Tshisekedi à la promotion et l’autonomisation de la femme

0
285

Kinshasa, 8 mars (ACP).-Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a inauguré, lundi, la première unité de la Mutuelle financière des femmes africaines « MUFFA », visant la promotion et l’autonomisation de la femme, au cours d’une cérémonie organisée  au croisement des avenues Funa et Luambo Makiadi, au  quartier Ndolo,, en face du marché simba zigida, dans la commune de Barumbu.

Le Chef de l’Etat et président en exercice de l‘Union Africaine a coupé le ruban symbolique de la MUFFA devant un parterre d’officiels et la liesse des femmes membres et non membres de la MUFFA venues vivre, d’elles mêmes, cette réalité en cette journée internationale des droits des femmes célébrée  le 08 mars 2021.

Il s’agit d’une coopérative financière créée  dans l’objectif  de favoriser l’inclusion financière  et fournir des services financiers aux femmes à  faible revenu dans les zones urbaines et périurbaines.

A travers leurs épargnes, les micro-crédits et la valorisation de leurs compétences, les   mutualistes de la Muffa veulent maximiser leurs chiffres d’affaires, améliorer leurs  conditions  de vie et  lutter ainsi contre la pauvreté.

Elle a salué  l’engagement du Chef  de l’Etat  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans la promotion et l’autonomisation  de la femme.

Cette cérémonie a connu la participation active d’Afriland first Bank, une banque à capitaux camerounais, qui a oeuvré aux côtés de la MUFFA pour la matérialisation de cette mutuelle financière des femmes et du gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka s’est porté garant, dans son discours d’accueil, d’accompagner cette initiative pour l’implantation de la MUFFA à travers toutes les communes de Kinshasa.

Tout en indiquant que plus de 200 femmes ont déjà souscrit à  leurs services, la présidente  du Conseil d’Administration de cette mutuelle,  Espérance  Belau ,a fait savoir que ce jour est l’un de ceux dont les communs des Congolais se souviendront comme celui apportant l’approche de l’engagement lourd et solennel dont le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo  a fait l’une de ses missions principales à savoir la promotion de la femme congolaise pour son autonomisation financière comme levier du développement national.

« La MUFFA est donc un grand défi à relever », a-t-elle souligné, assurant que la première  unité  de la MUFFA / Barumbu dont le bâtiment a été  inauguré  par le Chef de l’Etat est la première d’une série  que la Muffa entend ériger dans les autres communes de la capitale et dans  l’arrière pays. Le parrain international des MC 2″Moyens et compétences de la communauté », le camerounais, Dr Paul Fokan,  est le motivateur et inventeur par excellence du modèle MC 2 pour lutter contre la pauvreté de la femme.

Dans son allocution de circonstance, Paul Fokam s’est réjouit de se retrouver en RDC «  terre de nos ancêtres, une terre martyrisée, pillée et saccagée, terre de toutes les convoitises ».

Il a relevé le paradoxe qui fait que la RDC soit un pays potentiellement riche et dont la population est l’une des plus pauvres en Afrique. « Nous avons donc le devoir de la réveiller », a-t-il souligné, ajoutant : « Nous allons vers la victoire sur la pauvreté, par le modèle MC2 ». Pour Paul Focal, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est un homme décidé à faire de la RDC un espace où il fait beau vivre. Il a remercié le chef de l’État de l’avoir associé au réveil du Grand Congo en restaurant la dignité de la femme africaine,  une femme très courageuse, en utilisant la MUFFA pour faire de la pauvreté un triste souvenir.

La MUFFA est une mutuelle qui regroupe les femmes motivées par le souci de leur prise en charge à travers divers projets de développement. Elle  se donne trois objectifs majeurs à savoir, aider la femme africaine à faibles revenus à prendre conscience et à avoir consciences de ses nombreux atouts ; offrir un cadre d’incubation, d’éclosion et de développement à la femme micro entrepreneur pour ses projets ; et structurer et canaliser le potentiel économique des femmes pour en faire un instrument de lutte contre la pauvreté.

Plusieurs personnalités politiques ont accompagné le Président de la République  notamment les présidents  des deux chambres du parlement et plusieurs membres du gouvernement.

Le 8 mars 1857, rappelle-t-on, 129 ouvrières d’une usine textile avaient été lâchement assassinées par leur patron. Elles étaient entrées en grève pour obtenir un meilleur salaire et raccourcir les heures du travail. En  1910, la Journée internationale des droits des femmes a été créée en leur mémoire. ACP/