Lancement de la 1ère édition de la Foire des découvertes des talents du genre au Centre culturel de Lemba

0
284

Kinshasa, 09 mars 2021 (ACP).- Les ASBL Fondation Élaeis, Kidimye et le Centre culturel de Lemba ont procédé, lundi, au lancement de la 1ère édition de la Foire des découvertes des talents du genre dans l’entrepreneuriat, à l’occasion  de la Journée internationale de la femme (JIF), célébrée le 8 mars de chaque année.

Selon, le président du Centre culturel de Lemba, Christian  Gaga, cette foire a pour but d’emmener les jeunes, particulièrement les filles à exprimer leurs talents à travers de diverses expositions portant sur les produits artisanaux et autres, des formations, des échanges, etc.

De son côté, la présidente de la Fondation Élaeis, Edith Méta, a rappelé que le thème national de cette année « Leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la COVID-19 », interpelle les femmes à mettre en œuvre leurs capacités dans chaque domaine en vue de contribuer au développement de la société surtout dans ce contexte marquée par la survenue de la maladie et l’évolution numérique.

Elle a salué l’organisation de cette foire qui visait le partage d’expériences dans les perspectives de créer dans l’avenir, une plate-forme pouvant réunir toutes les différentes associations qui ont participé à cet événement.

« La parité, l’égalité entre l’homme et la femme s’arrache »

 Par ailleurs, la coordinatrice nationale de l’ONG « Réseau international des jeunes pour le développement durable » (RIJDD), Miriane Kizimini, a indiqué que « la parité, l’égalité entre l’homme et la femme s’arrache, car la femme doit se former pour atteindre la représentativité égale de 50%.

Elle a laissé entendre que dans le souci de soutenir la femme congolaise dans l’autonomisation, son ONG (RIJDD), qui regroupe 14 associations et 115 jeunes indépendants, milite pour la prise en charge psychologique et la réinsertion dans la société des femmes victimes des viols en vue de donner de leurs donner un espoir  de continuer une vie paisible.

RIJDD s’occupe également de l’encadrement des jeunes, surtout la jeune fille à travers des différentes séances de formation relatives à l’hygiène cosmétique, à la fabrication des craies, en coupe et couture, à l’informatique,  l’agriculture, le théâtre  ainsi que le sport, a-t-elle dit

Créée en juillet 2020, cette structure est installée dans les villes de Kinshasa, Matadi, Kikwit, Kolwezi, Lubumbashi et Kananga, signale-t-on.

ACP /Fng/Cfm/GGK