JIF 2021 : Prière pour le repos des âmes des victimes de l’insécurité au Sud-Kivu

0
257

Bukavu, 10 mars 2021 (ACP).-  Les femmes sociales et politiques du Sud-Kivu ont prié lundi pour le repos des âmes des victimes de l’insécurité à l’Est de la RDCongo, au cours d’une célébration eucharistique en la cathédrale «Notre Dame de la Paix» dans la commune d’Ibanda à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu à l’occasion de la JIF 2021.

Dans son mot, le vicaire général de l’archidiocèse de Bukavu, Mgr Emile Mushosho, a salué le courage et la foi des femmes qui restent convaincues que la véritable paix vient de Dieu.

Il a rendu un hommage à toutes les victimes de l’insécurité à l’Est de la RDC et dit que l’Eglise ne lâchera jamais de prier pour la paix et le respect des droits humains.

La vice-présidente du Bureau de coordination de la société civile au Sud-Kivu, Maître Néné Bintu Iragi, a pour sa part indiqué que les femmes ont marre des massacres et tueries en Ituri, Beni, Butembo, Goma, Bukavu, Uvira et Fizi qui font plus de victimes que la Covid-19.

Elle a fait savoir que les femmes n’ont rien à fêter ce jour car leurs droits ne sont pas respectés avant de demander au Président de la République de concrétiser sa promesse relative à la sécurité et à la promotion des droits de la femme.

Au nom de l’assemblée provinciale, la députée Béatrice Kinja Mwendanga a fait savoir que les élus du peuple ne resteront jamais bras croisés aussi longtemps que la paix ne sera de retour en RDC et les droits de l’homme respectés.

Le gouverneur intérimaire du Sud-Kivu, Marc Malago Kashekere, a, au nom du Président de la République, présenté les condoléances du pays aux femmes et à toutes les victimes de l’insécurité.

Il a demandé aux femmes de toujours accompagner les institutions de la République en amour, conseils et prières afin que le rêve d’un Congo de paix et où la femme aura bien sa place soit une réalité véritable. ACP/Kayu/KJI