UA: Mise en place du cadre de concertation interministérielle sur les CTS en RDC

0
288

Kinshasa, 10 mars 2021 (ACP).- La ministre d’État, ministre des Affaires Étrangères, Marie Tumba Nzeza, a procédé, mercredi, à l’ouverture du cadre de concertation interministérielle sur les comités techniques spécialisés (CTS) en RDC, au cours d’une cérémonie organisée  au Salon Bleu de l’immeuble du gouvernement.

Ce cadre est consécutif à la mandature de la RDC à la tête de l’Union Africaine. Les CTS ont pour mission de travailler en étroite collaboration avec les départements de la Commission de l’UA pour veiller à l’harmonisation des projets et programmes de l’UA ainsi qu’à la coordination avec les Communautés économiques régionales (CER).

L’Acte constitutif de l’UA stipule que chacun des comités, dans le cadre de sa compétence, a un mandat consistant à  préparer des projets et programmes de l’Union et de les soumettre au Conseil exécutif; assurer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des décisions prises par les organes de l’Union ; présenter des rapports et des recommandations au Conseil exécutif, de sa propre initiative ou à la demande du Conseil exécutif, sur l’exécution des dispositions de l’Acte constitutif ; s’acquitter de toute tâche qui pourrait lui être confiée en application des dispositions de l’Acte constitutif. «Vous aurez à constater qu’il existe des nombreux projets intégrateurs et multisectoriels au niveau de l’Union Africaine, lesquels touchent aux diverses questions telles que l’économie, le développement social, l’emploi, la Santé, la lutte contre le drogue, la justice, la culture, la sécurité, l’agriculture, le transport, l’énergie, le commerce, la jeunesse, l’égalité des genres, le sport et autres», a-t-elle souligné.

Les matières ci-haut citées constituent les attributions respectives pour chacun de nos ministères sur le plan interne et par conséquent sont rattachées au niveau continental au CTS de l’Union Africaine.

Au regard de la dynamique intégratrice qui emmène les États membres à fédérer les efforts pour la matérialisation des aspirations de l’agenda 2063, le Chef de l’État Félix Tshisekedi s’est ainsi approprié ces aspirations de l’agenda panafricain en déclinant la thématique globale de sa mandature comme suit : «Une Union Africaine au service du Peuple», a déclaré la cheffe de la diplomatie congolaise dans son discours devant ses collègues du gouvernement et d’autres experts.

Pour atteindre les objectifs de cette mandature, a-t-elle souligné, nous serons donc appelés chacun en ce qui le concerne à participer activement aux sessions de ces comités. Il va donc falloir, nous organiser dans un cadre de synergie interministérielle permanente pour assurer une participation efficace de la RDC aux différentes sessions des comités techniques spécialisés.  «Cette synergie que j’appelle de tous mes vœux va non seulement améliorer la participation de notre pays aux différentes réunions sectorielles de l’organisation continentale, mais aussi elle va permettre une bonne mobilisation institutionnelle dans l’accompagnement de la mandature de la RDC à la tête de l’Union Africaine», a-t-elle affirmé.

Les objectifs des comités techniques spécialisés

Par la même occasion, Marie Tumba Nzeza a décliné les différents objectifs de ladite commission. Selon la ministre d’État, ministre des Affaires Étrangères,

cette commission aura, entre autres, pour mission d’assister les différents ministères sectoriels dans la préparation des dossiers en rapport avec les réunions des comités techniques spécialisés de l’UA ; de faire la compilation et l’analyse des différents rapports des comités techniques spécialisés ; d’assurer l’évaluation de la participation de la RDC aux différentes sessions des comités techniques spécialisés. «Au cas où nous n’arrivons pas à épuiser l’examen dudit projet, vous conviendrez avec moi qu’il va falloir mettre en place un mécanisme de collecte de nos différentes données ministérielles afin que la structure de pilotage nationale, la Task force puisse disposer des éléments requis pour mettre en relief le bien fondé de la présence de chaque CTS National», a-t-elle prévenu.

Les travaux de ces jours se sont également sur la facilitation du vice-ministre de la Justice à l’examen du projet de décret portant création, organisation et fonctionnement de la commission interministérielle permanente sur les comités techniques spécialisés de l’Union Africaine en RDC. Le décret que prendra dans les jours à venir le Premier ministre de la République Démocratique du Congo. ACP/