Une thèse de doctorat soutenue à l’UPN sur la modélisation numérique du transfert de chaleur par conduction au sein du volcan Nyiragongo

0
818

Kinshasa, 10 mars 2021 (ACP).- Le chef de travaux Siméon Bahaya Barhahamukenyi a été proclamé, mardi, docteur en sciences à l’Université pédagogique nationale (UPN) avec la mention «la plus grande distinction», àl’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée «Modélisation numérique du transfert  de chaleur  par conduction au sein du volcan Nyiragongo».

Après avoir démontré plusieurs équations notamment  mathématiques et physiques  dans cette thèse de spécialité de physique de télédétection, le récipiendaire a indiqué que l’état thermique du volcan Nyiragongo est tel que, ce volcan est en réchauffement (activité) depuis 2008 après l’éruption de janvier 2002.

Après 2002, a-t-il dit, ce volcan s’est refroidi pendant six ans jusqu’en 2008, année de son débit de rechaussement.

Ce volcan est donc en activité jusqu’en ce jour, a dit le récipiendaire, soulignant que son agitation pourra s’accroître en 2028, 26 ans après sa dernière éruption en 2002, une agitation qui pourra conduire probablement à l’éruption volcanique ou à la formation d’un lac de lave.

L’introduction journalière des données expérimentales des températures dans le programme informatique du langage  Matlab associé à d’autres méthodes, a soutenu l’impétrant, permet de stimuler la répartition des températures et le transfert de chaleur dans le volcan Nyiragongo, de suivre au quotidien l’activité de ce volcan et d’établir un système d’alerte précoce.

Nécessité de penser à la délocalisation de la ville de Goma au vu du danger lié aux éruptions volcaniques

Siméon Bahaya a recommandé aux autorités politico-administratives de la RDC,  de penser à la  délocalisation de  la ville de Goma au vu du danger lié aux éruptions volcaniques mais aussi au gaz dégagé par le volcan qui pourra faire en sorte que la ville de Goma reste un site touristique.

Il a également, recommandé la nécessité, la modélisation numérique informatique du transfert de chaleur en vue du contrôle journalier.

Il a aussi, demandé  à l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) de renforcer les méthodes de suivi de l’évolution du volcan Nyiragongo, à part la mesure des températures des fissures l’OVD, devront être envisagé dans sa mission de surveillance  volcanique, l’utilisation de l’imagerie satellitaire.

Il a enfin, recommandé l’utilisation des certains appareils modernes pour la surveillance de ce volcan à Goma.

Cette thèse a eu pour promoteur le Pr Albert Kabasele Yenga Yenga tandis que le Pr Joseph Cimbela Kabongo, a été le co promoteur. Le recteur de l’UPN, le Pr Simon Masamba a présidé cette séance académique. ACP/