Libye : le gouvernement de transition incarne l’espoir

0
225

Kinshasa, 11 mars 2021 (ACP).- Le gouvernement de transition libyen, dirigé par Abdul Hamid Dbeibah, et a approuvé par le Parlement avec 121 des 132 législateurs présents ayant voté en sa faveur, incarne l’espoir, ont rapporté jeudi, les médias internationaux.

Ce vote, selon les sources, est qualifié d’étape historique vers la réconciliation de la Libye livrée au chaos depuis la chute de Kadhafi en 2011.

«Le temps est venu de tourner la page des guerres et des divisions», a déclaré le premier ministre libyen, qui a remercié les législateurs « d’avoir placé l’intérêt de la nation au-dessus de tout ».

«Nous nous attendons à ce que le gouvernement réussisse au moins à 50% de sa tâche. Sa mission principale est de parvenir à organiser les élections en décembre prochain», a affirmé de son côté le libyen Nader al-Mansouri.

 «Nous espérons que le gouvernement réussira dans sa mission et qu’il aidera le peuple libyen et qu’il fera prospérer ce peuple’» ,a  souligné   pour sa part ,Tarek Abou Bakr Soufia, un citoyen libyen.

Soutiens extérieurs

 

Pour l’ambassadeur des États-Unis en Libye, Richard Norland, ce vote de confiance a « préparé le terrain pour les élections ».

« Le nouveau gouvernement d’unité peut compter sur le soutien total de la communauté internationale », a déclaré de son côté l’ambassadeur de l’UE en Libye, Jose Sabadell.

L’Italie, ancienne puissance coloniale, a déclaré qu’il s’agissait d’un « résultat important et encourageant » pour le « processus de normalisation » de la Libye.

Reste à l’équipe du Premier ministre Abdul Hamid Dbeibah réussir le pari des élections générales prévues en décembre.

Pour  une coopération économique accrue avec la Turquie

 

Par ailleurs, le nouveau Premier ministre de transition libyen, Abdul Hamid Dbeibah, a affiché sa préférence pour une coopération économique accrue avec le gouvernement turc, ont rapporté jeudi, les médias internationaux.

Un jour avant d’avoir reçu la confiance du Parlement, selon les sources, le nouveau premier ministre, Abdul Hamid Dbeibah, a exprimé son soutien à l’accord maritime signé entre la Turquie et l’ancien gouvernement du GNA de Tripoli.

« L’accord libyco-turc en Méditerranée orientale est dans l’intérêt de l’État libyen, et c’est mon opinion. C’est le parlement qui va l’approuver, ce n’est pas moi qui l’ai fait et je ne demanderai pas de comptes à ceux qui l’ont fait. Mais à mon avis, la Libye a acquis une bonne part du champ gazier qu’elle ne possédait pas, et je soutiendrai tout accord qui donne raison à la Libye en matière économique », a t-il déclaré en s’adressant aux parlementaires libyens.

Il  a affirmé aussi  qu’il était urgent de répondre aux importantes pénuries de liquidités, d’essence, des coupures d’électricité quotidiennes et par une inflation galopante dont souffrent les libyens au quotidien.

  Abdul Hamid Dbeibah  a affirmé qu’il ne pouvait pas se prononcer sur les accords de sécurité conclus avec le pays, et qu’il laisserait aux parlementaires le choix concernant cette coopération militaire. ACP/Fng/Awa