Tshopo : plaidoyer pour la relève   de la parité homme-femme  en RDC

0
256

Kisangani, 11 Mars 2021 (ACP).- La présidente de l’association  » Lisungameli Lokele, Sophie Ndeke Bangwange, a  appelé jeudi à Kisangani les hommes et les femmes à  travailler dur pour relever le défi de la parité  en République Démocratique du Congo (RDC).

Au cours d’un entretien avec l’ACP, elle a fait savoir qu’on ne peut pas parler de développement avec  les hommes  seuls, encore moins avec seulement les femmes. Pour elle, ces deux partenaires  doivent    participer et s’impliquer   dans  toutes les activités relatives au développement du pays   en tenant compte de  la représentativité significative des femmes  dans les  instances de prise de décision.

la journée du 08 Mars  dédiée à la femme a été  justement  instituée pour faire le bilan du progrès réalisé dans le cadre  de la promotion du droit de la femme qui  n’est pas une faveur  mais une obligation, ,  a dit Mme Sophie Ndeke Bangwange, avant d’inviter  invité ses paires à se battre et à dénoncer ce qui ne marche en leur faveur en insistant sur la compétitivité et le savoir-faire  pour prétendre à un  poste de responsabilité .

Malgré les progrès réalisé jusque-là,  la présidente de  Lisungameli Lokele  estime que  les femmes doivent continuer à  se battre pour relever le niveau  de leur représentative qui est encore très faible en terme des proportions au lieu de profiter de cette journée pour se limiter à festoyer.

 » Si je parle du progrès aujourd’hui  c’est parce qu’à l’époque coloniale, il y avait zéro  femme universitaire. Mais aujourd’hui,  elles sont nombreuses et dans tous les domaines de la vie nationale « , a-t-elle  souligné en  émettant  le vœu de voir les femmes  multiplier  des actions  de sensibilisation pour mobiliser la gente féminine à la défense de ses droits.

 » Leadership de la femme de la province de la Tshopo pour un futur égalitaire dans le monde de la covid-19, est le thème provincial retenu  pour ce  de la femme. ACP/Fng/Awa