Des femmes responsables des structures féminines préoccupées par la détérioration des rapports entre le gouvernement et l’assemblée provinciale au Maniema

0
181

Kindu, 12 mars 2021 (ACP).- Une délégation des femmes responsables des structures féminines œuvrant dans la Province du Maniema, a présenté au gouverneur Auguy Musafiri N’Kola, leur inquiétude face au laxisme de l’autorité provinciale qui n’a nullement réagi devant les attaques sur la personne physique de la présidente de l’assemblée provinciale du Maniema, Gertrude Kitembo Mpala, par des jeunes instrumentalisés par des acteurs politiques en province.

C’était jeudi 11/03/2021 au sortir de l’audience accordée à ce groupe de femmes conduites par la cheffe de division provinciale de Genre, Famille et Enfant, Régine  Kapunga Sifayabo, qui a déploré la dégradation des relations entre les deux institutions politiques de la province avec ses conséquences sur le vécu au quotidien des populations caractérisé par une insécurité généralisée.

Pour elle, le gouverneur de province, en sa qualité de premier citoyen de la province et représentant personnel du Président de la république, a l’obligation constitutionnelle de veiller à la sécurité et au mieux-être de l’ensemble de la population ainsi que du bon fonctionnement des institutions dans sa province. Aussi la cheffe de division provinciale du Genre Famille et Enfant a-t-elle demandé à l’autorité provinciale de se dédouaner de toute responsabilité sur cette agression de la présidente de l’organe délibérant provincial en instruisant l’ouverture d’une enquête en vue mettre la main sur les auteurs matériels et intellectuels de cet acte ignoble en ce mois de femme. ACP/Kayu/NiG/JFM