Meurtre de deux experts de l’ONU : débat sur l’audition de l’élément sonore du renseignant Ilunga Gabriel

0
237

Kananga, 12 mars 2021 (ACP).- La cour militaire de l’ex Kasaï Occidental, a procédé, jeudi, à Kananga, à l’audition de l’élément sonore contenant les affirmations du renseignant Gabriel Ilunga Kayembe concernant la détention de quelques effets personnel de deux experts de l’ONU, Zaïda Catalan et Michaël Sharp par un ancien administrateur de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR).

L’intéressé y a mis également en cause un officier supérieur de FARDC qui, selon ses affirmations avait fourni des minutions ayant servi au crime.

Le président du séant, le général de brigade magistrat militaire Jean Paulin Ntshaykolo, a conseillé du recule et de la retenu à M. Gabriel Ilunga Kayembe devant toutes ses sources d’information au lieu de se livrer, à corps perdu, dans le sensationnel sur les ondes des radios.

Auparavant, le représentant de l’organe de la loi, le général de brigade magistrat militaire Cyprien Muwau, a abondé dans le même sens avant de prendre au sérieux les affirmations du renseignant qui peuvent constituer quelques éléments des preuves susceptibles d’être prise en compte par l’accusation. Le renseignant Gabriel Ilunga Kayembe a remercié, de son côté, la cour pour la gestion des débats ayant démontré son impartialité à même de conforter l’Etat des droits en RDC.

La journaliste Sonia Rolley de la RFI attendue à la mi-avril

Par ailleurs, la journaliste Sonia Rolley, correspondante de la Radio France internationale (RFI), est attendue à la mi-avril 2021 à Kananga pour comparaitre devant cette cour en qualité de renseignant, a appris l’ACP de cette juridiction.

Cette cour attend d’elle des éclaircissements au sujet de certains aspects de ses reportages consacrés à ce meurtre. Le collectif de ses avocats a même confirmé à la cour militaire la disponibilité de sa cliente à collaborer avec la justice congolaise.

ACP/Kayu/NiG/JFM