Le taux de change du Franc congolais stable depuis le dernier trimestre 2020

0
311

Kinshasa, 13 mars 2020 (ACP).-  Le Franc congolais observe, au cours du dernier trimestre 2020 et premier trimestre 2021, une stabilité relative sur le marché de change parallèle, par rapport au dollar américain à travers les différents points de négoce éparpillés à travers la ville de Kinshasa, a relevé l’ACP au cours d’une enquête menée auprès des cambistes pendant ces deux périodes.

Le taux de change du Franc congolais par rapport à cette devise forte, a oscillé entre 1.990 FC (mille neuf cent quatre-vingt-dix) et 2.000 FC (deux mille) ce, malgré la baisse de l’activité économique due à la pandémie de la COVID-19.

Cette dernière a affecté beaucoup des secteurs productifs, notamment les recettes des douanes et des différents impôts et taxes dus à l’Etat, le commerce, l’hôtellerie, le transport aérien, le tourisme ainsi que les secteurs des services. Les activités dans ces secteurs ont été suspendues pour certaines ou fonctionnaient en dents de scie pour les autres.

En conséquence, les recettes ont été revues à la baisse drastique affectant ainsi la loi des Finances 2020 qui est passée de plus de 10 milliards des dollars américains à près de 6,5 milliards. Les dépenses de l’Etat ont été réduites au payement des salaires des travailleurs, le budget d’investissement annulé ou diminué de plus de la moitié entrainant la suppression des projets de réhabilitation et de construction des infrastructures.

La République démocratique du Congo a su faire face à cette récession économique grâce à une gestion prudente des dépenses de l’Etat, en instaurant le système des dépenses sur base caisse qui consiste à ne dépenser que les recettes réalisées.

Elle a, à travers la Banque centrale du Congo (BCC) en début de la crise, assoupli son dispositif en abaissant  le taux directeur et le coefficient de la réserve obligatoire sur le dépôt à vue en monnaie nationale afin de fournir des liquidités aux banques commerciales à moindre coût et leur permettre de soutenir l’activité économique.

Elle a été amenée à durcir sa politique monétaire en relevant  son taux de base dans un contexte de l’accélération de la dépréciation monétaire et des poussées inflationnistes.

La situation économique de la semaine du 08 au 14 mars

 Les efforts du gouvernement, au cours de cette période de la pandémie, sont en train d’être poursuivis pour pérenniser la croissance économique qui s’est clôturée à 0,8%. A cet effet, les membres du Comité de conjoncture économique (CCE) ont noté, au cours de leur réunion hebdomadaire qui s’est tenue jeudi, la décélération du rythme de formation des prix à l’intérieur par rapport à la semaine dernière.

Le taux d’inflation a baissé de 0, 081% à 0,074% la semaine précédente, a affirmé le CCE.

Dans le secteur des finances publiques, le CCE a  fait remarquer  une faible mobilisation des recettes publiques tandis que le taux de change a observé une légère, appréciation du FC par rapport au dollar américain. Les réserves Internationales ont connu une légère amélioration, passant de 665, 43 millions à 671, 26 million de dollars américains.

Quant au secteur minier, les membres du CCE ont relevé qu’en dehors du Cobalt dont les cours ont augmenté, les autres produits ont connu une baisse relative. ACP/CL/KJI