Ituri : deux(2) sites touristiques homologués sur les trente-cinq(35) répertoriés

0
511

Bunia, 15 mars 2021(ACP).-Le chef de division provinciale du tourisme Benjamin Katho Lebisabo a déclaré lundi à l’ACP que son service a répertorié trente-cinqsites touristiques dont deux(2) seulement sont homologués par le gouvernement de la République, lors d’un entretien dans son bureau de travail.

Il s’agit a-t-il poursuivi de la réserve mont Hoyo située à 74km de la ville de Bunia en territoire d’Irumu qui est un site touristique d’intérêt national et de la Réserve de faune à Okapis(RFO) situé en territoire de Mambasa patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996.

S’agissant de la particularité de la réserve de Mont Hoyo qui a vu le jour par le décret Royal de 1947 Benjamin Katho Lebisabo a cité la présence de grottes, de plusieurs animaux entre autres les Okapis, éléphants, Hippopotames, singes et plusieurs ressources de la biodiversité.

Tandis que pour la RFO homologuée depuis 1992 a-t-il poursuivi en plus des Okapis elle abrite 101 espèces de mammifères, 376 espèces d’oiseaux répertoriées, 17 espèces de primates (dont 13 diurnes et 4 nocturnes), le nombre le plus élevé pour une forêt africaine, dont 7 500 chimpanzés (Pan troglodytes).

La réserve possède  à des sites panoramiques exceptionnels, dont des chutes sur l’Ituri et l’Epulu, a-t-il ajouté.

Cependant Benjamin Katho a déploré le fait que ces sites qui, normalement devaient renflouer la caisse du trésor public par les devises ne soient pas visités depuis plusieurs années aussi bien par les touristes nationaux et étrangers suite à la situation sécuritaire préoccupante qui déchire la province de l’Ituri.

Pour preuve a relevé Benjamin Katho Lebisabo la dernière visite de la RFO remonte en 2015 où ce patrimoine mondial a reçu la présence de vingt(20) touristiques de nationalité Italienne et depuis lors plus rien.

Il a laissé entendre que l’industrie touristique de l’Ituri est en même de contribuer au développement de localités riveraines mais également à la création d’emploi quoique temporaire du fait que les guides touristiques seront recrutés au sein de la communauté locale.

Benjamin Katho Lebisabo a affirmé que l’Ituri dispose de plusieurs autres sites touristiques qui ne sont pas connus d’où a-t-il dit la nécessité du retour de la paix pour permettre aux équipes de son service de descendre dans les recoins de cinq(5) territoires pour identifier les potentiels sites pour les mettre à la portée du public.

BAISSE DE RECETTES À 48%.

En outre il a signifié que suite à la crise sécuritaire et sanitaire avec la pandémie de COVID-19 son service a réalisé en 2020 une contreperformance concernant la mobilisation de recettes soit un taux d’assignation de 48%.

Pourtant a-t-il rassuré son secteur pendant les années antérieures à ces deux (2) principales crises sont service atteignait entre 70 et 80% des assignations grâce à la sensibilisation des opérateurs économiques de ce secteur avant de promettre des efforts qui sont fournis par son service en 2021 pour l’amélioration de la contribution du service de tourisme à l’assiette fiscale.

Plus de 300 hôtels construits

En outre il a salué l’investissement des opérateurs économiques dans le secteur du tourisme parce que a-t-il déclaré aujourd’hui plus de 300 hôtels de différentes catégories sont déjà construits et plus de 100 restaurants homologués à travers l’Ituri qui est,  s’est-il félicité,  le fruit de plusieurs campagnes de sensibilisation et de marketing auprès des opérateurs économiques. ACP/Kayu/NiG/NKV/MNI