Éliminatoires CAN 2021: nombreux pays privés de leurs internationaux évoluant en Europe

0
97

Kinshasa, 16 mars 2021 (ACP).- Nombreux pays africains seront privés de leurs cadres évoluant dans les clubs européens aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021, à la suite de la circulaire de la FIFA (Fédération internationale de football association) les y autorisant en raison de la crise sanitaire.

À quelques jours de la trêve internationale (22 au 31 mars), plusieurs clubs européens ont annoncé qu’ils ne laisseront pas partir leurs joueurs africains disputer les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 2021, reportée en 2022.

Une. Cette situation inquiète et agace les sélectionneurs pour qui les deux dernières journées des éliminatoires prévues du 22 au 31 mars seront décisives.

Mais pour obtenir leur ticket pour le Cameroun, certaines équipes devront faire sans certains de leurs cadres importants par la faute de la FIFA, qui a autorisé les clubs à retenir leurs internationaux si ceux-ci doivent observer une période d’isolement de plus de cinq jours à leur retour.

C’est le cas notamment en France où toutes personnes revenant d’un pays hors Union Européenne doit s’isoler sept jours.

Mbokani, Ngonda, Bakambo, Bolassie, Kebano et Elia forfaits dans ce contexte difficile de la Covid-19, plusieurs clubs européens se refusent de libérer les joueurs convoqués en sélections nationales, tels que Dieumerci Mbokani (Antwerp Royal/Pro Jupiler League), Glody Ngonda Muzinga (Dijon/Ligue 1 française), Meschack Elia Lina (Young Boys/Suisse), Neeskens Kebano, Cédric Bakambo, Yannick Bolassie, pour la RDC, Boanga, Eckuel et Pierre-Emerick Aubemeyang (Premier League anglaise), pour le Gabon), joueurs qui manqueront à l’appel de Christian Nsengi-Biembe, sélectionneur de la RDC, et de Patrice Neveu, sélectionneur du Gabon.

Ces deux pays s’affronteront le 25 mars à Franceville, dans le cadre de la 5ème journée du groupe D des éliminatoires.

« Il nous faut absolument avoir Elia pour ces deux matches. L’équipe est en danger, et nécessite présence », a signifié le club suisse pour justifier son refus.

La Côte d’Ivoire, une des sélections les plus touchées même son de cloche pour la Côte d’Ivoire dont le gros de l’équipe nationale est composé par les cadres évoluant en France. Les « Éléphants » de Côte d’Ivoire en souffriront le plus avec les absences de Maxwell Cornet et Sinaly Diomendé.

Contrairement à d’autres sélections également concernées comme le Mali, le Sénégal, la Tunisie, l’Algérie et le Cameroun (pays hôte), la Côte d’Ivoire n’a pas encore son billet pour la CAN 2021. « Ce n’est pas juste de laisser une équipe nationale avec les 4e, 5e et 6e choix », a regretté le sélectionneur Patrice Beaumelle.

Cela pose un problème d’équité, selon le technicien français : «J’ai deux matches importants et je veux pouvoir compter sur mes forces vives. Comme d’autres nations, nous avons beaucoup de joueurs, qui évoluent à l’étranger.

D’autres ont la quasi-totalité de leur effectif qui joue dans des championnats en Afrique comme le Niger et l’Éthiopie (les deux prochains adversaires de la Côte d’Ivoire, qui devra remporter un des deux matches pour se qualifier).

 Nous avons dû prendre des précautions avec mon staff en faisant une présélection de presque 100 joueurs » a avoué Patrice Beaumelle « impuissant » face à une circulaire qui le « pénalise beaucoup ».

Les clubs anglais bloquent aussi  « Le sélectionneur du Bénin Michel Dussuyer est dans la même situation que moi, comme beaucoup d’autres ». C’est le cas également de Didier Six, à la tête de la Guinée et qui devra se passer de son capitaine pour un des deux matches.

« Nous avons reçu un courrier de Liverpool. Comme la Namibie est en zone rouge du coronavirus, Liverpool ne veut pas que Naby Keita aille là-bas. C’est délicat. Dans le contexte actuel, il faut gérer coup par coup », a expliqué Didier Six en conférence de presse. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd