Une érosion menace le pont N’djili d’effondrement

0
671

Kinshasa, 16 mars 2021 (ACP).- Une érosion née de la pluie diluvienne qui s’est abattue mardi matin sur la ville de Kinshasa a causé un effondrement autour du pont N’djili menaçant sa structure du côté de la commune de Masina.

Cet ouvrage jeté sur la rivière N’djili est construit pour assurer la continuité de la route nationale N01, qui relie la partie Ouest à celle de Est de la RDC dans sa traversée urbaine  vers l’aéroport de N’djili à Kinshasa au niveau national. Dans la capitale Kinshasa, il relie la artie Est (Tshangu) à la partie centre- Ouest (Mont Amba, Funa et Lukunga.

L’effondrement a eu lieu autour du pont, emportant le trottoir des piétons qui, à l’œil nu est consécutif à l’infiltration des eaux lors des crues. Celles-ci se sont frayées un passage sous terre avec comme conséquence déflexion des terres d’apport autour du pont.

Par ailleurs, les piles sur lesquelles reposent les poutres sont restées intactes tout en garantissant la stabilité de l’ouvrage étant donné que l’érodage de terres n’a pas touché la structure du pont du reste en béton armé.

Pour rappel, cet ouvrage avait déjà connu les mêmes problèmes il y a plus de dix ans et que l’Office des routes avait enroché autour des piles pour la protection de la structure de base enfuie sous eaux.

Le boulevard Lumumba seule voie pour accéder à l’aéroport international de N’djili

L’aménagement de la ville de Kinshasa présente des faiblesses immenses qui nécessitent d’être corrigées afin de la doter de toutes les fonctions d’une ville diffuse. Il est observable à l’œil nu car, atteindre l’aéroport international de N’djili n’est possible qu’à partir du boulevard Lumumba en ce qui concerne le transport terrestre.

Outre les voies d’accès au centre-ville, il convient de noter que Kinshasa la capitale dispose un seul coin d’attraction et d’administration qui est la commune de la Gombe. Toutes les activités gouvernementales, commerciales et récréatives sont concentrées dans cette entité administrative avec comme conséquence les difficultés de circulation des personnes et de leurs biens le matin comme le soir.

Pour donner des réponses à cette problématique, deux projets étaient initiés dans le cadre du programme des cinq chantiers par le Président de la République sortant mais n’ont pas connu un début d’exécution. Il s’agit de l’autoroute reliant l’aéroport international de N’djili grâce à une route le long du fleuve Congo, en passant par Kingabwa et Masina et de la route périphérique partant de Mont-Ngafula en passant par les communes de N’djili et Kimbaseke. ACP/Fng/Cfm/GGK/Thd