La SYMOCEL salue la volonté du bureau de ‘lAssemblée nationale d’inscrire les réformes électorales parmi les matières prioritaires

0
167

 Kinshasa 17 mars 2021(ACP)- La Synergie des Missions d’Observation Citoyenne des Élections (SYMOCEL) a salué la volonté exprimée par le bureau de l’Assemblée nationale d’inscire la problématique des réformes électorales parmi les matières prioritaires à examiner au cours de la session ordinaire de mars, dans un document parvenu mercredi à l’ACP.

Pour cette organisation engagée dans le plaidoyer pour les réformes électorales, la représentation nationale a tout intérêt d’aligner l’examen et l’adoption de de la loi portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en priorité.

« Cela pourra faciliter la désignation des animateurs de cette institution d’appui à la démocratie dans les conditions et procédures clairement définies par la loi ainsi réformée pour nous éviter de retomber dans les erreurs du pays, ayant conduit à des tensions ainsi que la déliquescence de la grande famille de la société civile à laquelle appartient aussi les confessions religieuses« , indique le communiqué.

La SYCOMEL  a souligné dans le communiqué qu’il ne faut pas de passer à la désignation des animateurs de la CENI, sans que la loi sur l’organisation et le fonctionnement de cette institution soit revisitée par les parlementaires.

La SYMOCEL a saisi cette occasion pour  réitérer son attachement au plaidoyer pour les réformes électorales « qui restent la seule voie salvatrice qui peut baliser le chemin de la crédibilité et de la transparence du processus électoral et offrir les garanties suffisantes de dépolitisation de cet organe ».

Elle invite l’Assemblée nationale et tous les décideurs à œuvrer pour un aboutissement heureux de ce plaidoyer en vue de rassurer toutes les parties prenantes dans ce processus. ACP/FNG/Kayu/KJI