Le Président lance les travaux d’amélioration du trafic routier en RDC à partir de la N’Sele

0
632

Kinshasa, 17 mars 2021 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a procédé mercredi, au lancement des travaux de construction d’une route au niveau de la Terre-Jaune, dans la périphérie Est de la capitale  dans la commune de N’sele dans le cadre du premier projet-pilote  dénommé «Tshilejilu».

Ces travaux consistent en  la construction et  modernisation d’ un réseau de 40 km  de voirie dans la ville de Kinshasa, en raison de 10 km pour chacun des 4 districts urbains.

Résultat d’un partenariat public- privé, le projet Tshilejelu concerne aussi , dans sa première phase l’espace Grand Kasai avec  la réhabilitation d’un réseau de 102 km de voiries réparties dans les villes de Mbuji- Mayi, Kananga, Kabinda, Mwene ditu, Lusambo et Tshikapa.

Un montage financier de 138 millions de dollars américains  a été réalisé avec le concours de la Banque UBA pour couvrir le coût des travaux d’asphaltage et d’éclairage public.

De retour du site «Terre Jaune» , le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est arrêté au Pont N’djili pour se rendre compte des dégâts causés par les pluies diluviennes  du mardi  16 mars dernier.

Il a ordonné l’exécution des travaux en urgence afin de  rétablir la circulation sur cette principale voie d’entrée du centre-ville de la capitale.

Amélioration du trafic sur les artères principales de Kinshasa

Dans la commune de Limete, le Président Félix Tshisekedi a présidé les travaux d’améliorer du  trafic sur les artères principales de la ville de Kinshasa, pendant les heures de pointe.

Les travaux  couvrent 13,214 km de la voirie secondaire.

Il s’agit de désengorger les grandes artères en déviant le trafic sur les routes secondaires et permettre aux usagers de joindre leurs terminus en un temps record.

Le projet concerne les tronçons routiers ci-après :7ème rue Limite industriel 0,913 km ;  9ème  rue 0,625 km 12ème rue 0,873 km; le petit boulevard limite de la 1ère  à 18ème rue 3,782 km; direction provinciale de l’OVD Kinshasa 0,460 km; boucle Mobima à Kimbaseke 0,753 km.

Dans la commune de Ngaliema, les travaux portent sur la réhabilitation de l’avenue Escorte reliant le camp colonel Tshatshi à l’avenue de l’Ecole sur une longueur de 1,250 km. L’exécution des travaux est confiée à l’entreprise moderne construction pour une durée de 24 mois sur un financement propre du gouvernement.

La maîtrise de l’ouvrage est assurée par le ministère des Infrastructures, travaux publics et reconstruction tandis que l’OVD en  assure la maîtrise d’ouvrage délégué.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a dans son mot de circonstance, remercié le Président de la République pour  sa volonté d’accompagner sa circonscription dans l’amélioration des conditions de trafic à travers les grandes artères.

Il a énuméré en outre certains travaux réalisés sur la voirie, notamment l’avenue victoire, Mombele et Brikin.

Selon lui, le lancement des travaux actuels de réhabilitation et de modernisation de la voirie rencontre l’assentiment de la population et le signe de la matérialisation  de la vision du Président de la République Félix Tshisekedi : «le peuple d’abord».

Le projet de réhabilitation de la voirie de Kinshasa monté en mode Public-privé

Le Directeur général de l’Office des voiries et drainage, Victor Tumba Tshikela, qui donnait l’économie des travaux, a relevé que l’exécution des travaux de réhabilitation et de modernisation de la voirie de Kinshasa est monté sous un mode Public-Privé.

Ce mode consiste à exécuter les travaux avec les moyens privés pour se faire rembourser après par l’Etat.

La vision du Chef de l’Etat entend améliorer les conditions de trafic en République démocratique du Congo en général et dans la ville de Kinshasa en particulier.

Le gouvernement, a-t-il dit, a monté trois projets de réhabilitation et de modernisation des infrastructures de base dont le premier dénommé «Tshilejilu» qui veut dire exemple ou pilote, le deuxième dénommé «Projet de réhabilitation et de modernisation de la voirie de Kinshasa et enfin le troisième en gestation. Tous les trois couvrent 66 km des routes dont 40 km pour le premier et 26 pour les deux autres en raison de 13 km par projet.

Les travaux inscrits aux différents projets, a précisé le Directeur général, sont repartis en quatre districts que compte la ville. La structure des routes sera classique avec une couche de fondation de 0,80 m et une couche de roulement de 5 cm. Tout au long de la chaussée, se trouvent les ouvrages d’assainissement et l’éclairage public. ACP/