Recrudescence de la criminalité à Kananga, selon le député national Kapongo Munyoka

0
281

Kinshasa, 17 mars 2021 (ACP).- Le député national, Donatien Kapongo  Munyoka, élu de la circonscription électorale de Demba, au Kasaï Central, a déploré, mardi, la recrudescence de la criminalité sur toute l’étendue de la ville de Kananga, chef-lieu du Kasai Central, dans  un  entretien accordé à l’ACP, au lendemain de l’ouverture de la session ordinaire de mars à l’Assemblée nationale.

Donatien Kapongo  Munyoka qui est membre du parti politique UDPS l’ a relevé plusieurs cas de vols à main armée, de viols et d’attaques à mains armées perpétrés par des hommes en uniforme non autrement identifiés, chaque jour,  dans les cinq communes de la ville de Kananga. «En ma qualité de président du caucus des députés nationaux élus du Kasaï Central, je me bats, bec et ongle, en compagnie de mes collègues, auprès des autorités compétentes, pour la reprise des patrouilles mixtes FARDC-NPNC afin que  la population de cette partie de la République passe des nuits paisibles» a  précisé l‘élu de Demba.

Nécessité d’un nouveau gouverneur de province

Donatien Kapongo  Munyoka a plaidé pour l’organisation de l’élection d’un nouveau gouverneur de province et de son adjoint au Kasai Central en vue de lutter contre l’insécurité qui a pris des dimensions qu’on ne peut plus inquiétantes dans la ville de Kananga.

Cette élection, a-t- il noté, contribuera au rétablissement de la paix sociale, la sécurité des personnes et de leurs biens et celui de l’autorité de l’Etat. Cette  élection, estime-t-il contribuera à l’élaboration d’un édit budgétaire et de la mise sur pied d’un projet de société en vue du développement endogène de cette partie du pays.

Pour lui, le ministre provincial de l’Intérieur qui assume l’intérim du gouverneur de province ne peut, en aucun cas, prendre de grandes décisions étant donné que l’actuel gouvernement provincial est réputé démissionnaire et ne gère que les affaires courantes au regard des textes règlementaires. ACP/