Un constitutionaliste  considère le salut du peuple comme un droit à la vie

0
496

Kinshasa, 17 Mars 2020 (ACP).-  Le salut  et le bien-être du peuple doivent être considérés comme le droit à la vie de tout congolais et pour ce faire l’objectif du travail qu’abat l’homme politique doit tendre vers l’amélioration des conditions sociales même de plus démunis, a indiqué  Me Martin Mulumba, Docteur en droit constitutionnel ,au cours d’un entretien  mardi avec l’ACP.

Cependant, Me Mulumba a dit avoir fait un constat malheureux selon lequel, contrairement à ce que les politiciens affichaient en intégrant au sein de l’Union sacrée, ces acteurs politiques expriment leurs véritables ambitions de se retrouver dans les institutions à défaut de changer de fusil d’épaule. Il  les a exhortés à se comporter en véritables représentants des populations en travaillant pour   redresser le pays vers le haut, se privant des égos.

Il a estimé qu’en se comportant ainsi, l’on contribuera à l’émergence de la RDC en mettant fin à la politique de prédation qui était devenue la mode de gestion de l’Etat congolais.

Par la même occasion, il a invité les uns et les autres à poser des actes qui tiennent comptent de la souffrance du peuple, la politique du ventre devant appartenir au passé.

Pour changer les choses au profit du peuple, Me Mulumba a appelé la vigilance du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour le choix de nouveaux membres du gouvernement afin que le vécu quotidien du peuple congolais soit amélioré. ACP/Kayu/KJI