Des chefs des quartiers accusés d’entretenir des conflits fonciers à Mbuji-Mayi

0
101

Mbuji-Mayi, 18 mars 2021 (ACP).- Le service contentieux de la division provinciale des Affaires foncières de la circonscription foncière urbaine de Mbuji-Mayi, accuse certains chefs des quartiers et cellules des différentes communes  du chef-lieu du Kasaï Oriental, d’être à la base de la croissance des conflits fonciers de plus en plus enregistrés devant les instances judiciaires.

Dans la note explicative du secrétariat général du ministère de tutelle relative aux attributions des services urbains  fonciers de base, il ne leur est pas autorisé de traiter des conflits fonciers ou de procéder au lotissement.

La division urbaine des Affaires foncières met en garde les chefs des quartiers et des cellules qui s’adonnent à cette tâche sans en avoir des prérogatives. La note dénonce également la perception irrégulière des frais y afférents par ces cadres de base, sans preuve de payement au détriment du trésor public. ACP/Kayu/AWA