Ituri : plus de 12.000 femmes bénéficiaires de formations et micro-crédits de l’Ong CEMADEF

0
220

Bunia, 18 mars 2021 (ACP).- Plus de 12.000 femmes ont déjà bénéficié de formations et micro-crédits de l’Ong Centre multidisciplinaire d’appui pour le développement de la femme (CEMADEF) depuis sa création en 2006, a révélé jeudi à l’ACP la directrice générale de cette organisation Mme Fanny Ukety lors d’une interview dans son bureau de travail.

Elle a expliqué que ces femmes sont réparties dans les centres de son organisation disséminés dans les cinq (5) territoires de la province de l’Ituri en raison de deux(2) centres chacun pour le territoire de Djugu, Mahagi, Aru et un(1) centre pour le territoire de Mambasa soit un total de neuf(9) centres de CEMADEF.

De manière concrète Madame Fanny Ukety a expliqué que son organisation appui via les prêts toutes les activités économiques de femmes afin qu’elles puissent non seulement augmenter leur productivité mais aussi pour passer la classe moyenne afin qu’elles deviennent des entrepreneures.

Toute fois a-t-elle martelé avant tout octroi du prêt une équipe de CEMADEF effectue une descente sur le terrain pour  vérifier si l’activité de la femme qui sollicite le crédit est »rentable » pour que le processus de l’octroi de prêt ne soit déclenché par la formation sur le mécanisme de remboursement qui est éclaté en trois(3) tranches allant de trois(3) à six(6) mois.

Après le remboursement du prêt a-t-elle poursuivi la femme peut encore le renouveler parce que a-t-elle soutenu quelqu’un ne peut sortir de la pauvreté avec un seul prêt mais plutôt il faut plusieurs prêts et un accompagnement pour arriver à un changement de vie sociale du bénéficiaire.

Madame Fanny Ukety a déclaré que ces femmes qui sollicitent le service de son organisation issues de toutes les catégories sociales de femmes vendeuses des avocats, bananes, braises en passant par celles qui vendent dans les différents marchés, magasins, boutiques empruntent pour plusieurs objectifs notamment ; nourrir la famille, scolariser les enfants, les soins médicaux, se faire un abri.

S’agissant de l’impact des activités réalisées par son organisation 15 ans après sa création elle a laissé que de plus en plus les femmes arrivent à comprendre l’importance du mariage civil pour sécuriser leur avenir grâce aux formations subies, elles sont désormais édifiées sur leurs droits et devoirs vis-à-vis de l’État et enfin elles gagnent en dignité et en respect au sein de la communauté grâce à leurs activités lucratives. ACP/Kayu/AWA