Une thèse de doctorat à l’UNIKIN sur l’épuration des lixiviats du Centre d’enfouissement technique de Mpasa à Kinshasa

0
405

Kinshasa, 19 mars 2021(ACP)-Le chef de travaux, Achille Kitambala Kaboka a soutenu, vendredi, à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), une thèse de doctorat en sciences de l’environnement intitulée « Epuration des lixiviats du Centre d’enfouissement technique de Mpasa à Kinshasa (RDC) par le jus de Averrhoe carambola dans un procédé UASB couplé au filtre lent à sable »

L’objectif de son travail, a-t-il dit, était de dégager et minéraliser les lixiats produits au Centre d’Enfouissement  Technique (CET) de Mpasa à Kinshasa. Ce site draine un débit de 2,5.10mL/s pour une production journalière de 216 litres de lixiviats. Ces derniers sont réputés toxiques, encrassant, sans vie et sont récalcitrants aux techniques de traitement physio- chimiques et biologiques conventionnelles.

Pour ce faire, ajoute l’auteur, il était opportun de mélanger le « Lix(0 :0) » avec les substances naturelles dans le but de fonder une liqueur devenue tendre aux procédés de traitements biologiques et aux méthodes apparentées.

Les teneurs de certains composés ont été améliorées (réduites) sous l’action des micros-organiques, par la migration et la formation de complexes très stables lors du mélange. Les professeurs  Emmanuel Biey Makaly et Louis Efoto Eale, ont été respectivement, promoteur et co-promoteur de ladite thèse, qui lui a valu le grade de docteur en sciences.

ACP/